Image DR

La première rencontre de la 32e édition de la coupe d’Afrique des nations de football a opposé le pays organisateur, l’Egypte au Zimbabwe au grand stade du Caire, ce 21 juin. Cette compétition réunit 24 nations, une grande première, révèle le haut niveau des joueurs africains dont le talent rivalise désormais avec ceux d’autres continents.

Dès les premières secondes, les pharaons d’Egypte auréolés  par un public déjà acquis, ont fait sensation avec la star Mouhamed Salah. Ce dernier a exécuté successivement avec brio deux passes vertigineuses qui ont mis à mal le portier zimbabwéen, Edmond Sibanda.

Le numéro 10 égyptien au meilleur de sa forme a développé ses talents de grand passeur ingénieux, composant tantôt avec El Said d’un côté et de l’autre avec Mamoud Trézéguet. Ce trio a tenu en haleine pendant une bonne vingtaine de minutes, les défenseurs zimbabwéens.

Bien que déterminés à percer le premier, la lucarne adverse, par plusieurs tentatives repoussées, Mohamed Salah d’une excellente passe trouvera enfin satisfaction par son coéquipier Mamoud Trézéguet. Ce numéro 7 des pharaons surgit d’entre les défenseurs zimbabwéens et fait montre d’une extrême rapidité avant d’exécuter d’un crochet magistral, l’unique tire qui a marqué le score de cette rencontre à la 41e minute.

La suite du match mettra aux prises le trio Mohamed Salah- El Said- Mamoud Trézéguet au duo des warriors Kama Billiat-Mushekwi qui à maint reprises vont tenter des incursions dans les camps adverses. Mais hélas, sans concrétisation. Ce, jusqu’au coup du sifflet qui a renvoyé les deux équipes aux vestiaires.

La seconde période a été celle de la maintenance pour les pharaons d’Egypte qui ont dérouté les tentatives des attaquants du Zimbabwe. Pourtant déterminés à revenir à la marque, ces derniers ont développé un bon football teinté d’imprécisions et d’un certain manque de maturité dans les finitions. Le cas de la belle frappe de l’attaquant zimbabwéen Karuru à la 76e minute en est un exemple patent.

Ce qui a réconforté les joueurs égyptiens qui ont, tout au long de cette seconde manche, renforcé leur défense de cinq à huit joueurs par moment. Le match s’est donc poursuivi sans autres surprises. Sinon, le portier zimbabwéen Edmond Sibanda obligé de céder sa place à Elvis Tipézézé suite à un choc musculaire. Le nouvel entrant s’est illustré par une belle parade qui a épargné le Zimbabwe d’un deuxième but dans les dernières minutes du jeu, face à Mouhamed Salah. Score final de la rencontre : 1 but à zéro en faveur du pays hôte.

Le deuxième match de ce groupe A présente une belle affiche : la RDC affronte l’Ouganda cet après-midi.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
25 − 10 =