La plateforme d’enregistrement en ligne des startups en vue de leur éventuel parrainage a été présentée aux startuppers, ce 20 juin, dans les locaux de la direction générale du développement de l’économie numérique.

Cette présentation s’est passée en interne dans l’objet d’apporter des améliorations de ladite plateforme à travers des échanges avec les jeunes congolais porteurs de projets dans le E-commerce. Il s’agit selon le directeur de la promotion de l’économie numérique, Borel Déby Gassaye de « recueillir les avis des startuppers, intégrer leurs exigences dans la plateforme pour la satisfaction de tous… »

Borel Déby Gassaye

En effet, une fois que le projet sera parachevé, les adhérents pourront enfin s’inscription à la plateforme  suivant trois étapes. Lesquelles consistent à ouvrir d’abord un compte sur la plateforme. Ensuite, procéder à l’identification personnelle (carte d’identité, certificat de nationalité et casier judiciaire) du startupper. Enfin, donner des renseignements précis de la structure elle-même (nom du créateur, date de création, catégorie de service à offrir, …).

Après cela, la direction générale du développement de l’économie numérique    accordera oui ou non, la validation d’adhésion à la plateforme, suivant les critères exigés et la qualité des utilisateurs. Cette validation est sanctionnée par l’attribution d’un numéro matricule personnel et d’un certificat signé par le directeur général du développement de l’économie numérique.

La plateforme d’enregistrement en ligne des startups permettra à cette direction d’avoir une traçabilité sur l’évolution de ces jeunes entrepreneurs en ligne pour mieux les accompagner. Aussi, ces derniers débarrassés des tracasseries administratives, jouiront d’une crédibilité d’exercer avec les partenaires en toute légalité. D’autant plus que, cette fois-ci, leurs activités vont enfin générer du profit puisqu’un opérateur de téléphonie mobile, partenaire de la plateforme (Airtel Congo-B), est disposé à faciliter les transactions via Airtel Money.

Pour votre gouverne, cette option de parrainage fait suite au dernier entretien entre les startuppers et Airtel Congo-B, à la demande de la direction générale du développement de l’économie numérique.

Photo de famille

Rappelons que seule la société de téléphonie mobile Airtel Congo-B a ouvert les portes aux jeunes entrepreneurs congolais, contrairement à Mtn,  qui jusque-là,  met en avant d’éventuelles possibilités de partenariat conditionnées par une procédure administrative difficile à suivre par ces jeunes.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
4 × 21 =