Une photo de famille

A l’occasion de la célébration de la journée mondiale du 08 Mars, plusieurs femmes employées de Burotop Iris ont participé à l’atelier de renforcement de capacités en art oratoire à Brazzaville.

Investir sur les femmes dans le domaine de l’éducation est  d’une grande importance et occupe une place centrale dans les actions de la Fondation Burotp Iris, organisatrice dudit atelier.

Cette association qui œuvre à l’amélioration des conditions de vie des hommes, des femmes et des enfants en République du Congo à travers plusieurs champs d’action, a jugé mieux d’accompagner les femmes en cette journée spéciale en leur offrant une session de formation.

Une vue des participantes

Selon le Directeur général, Issa Attye, l’objectif cet atelier de formation « est de permettre aux troupes de valoriser plus clairement et avec plus d’aisance les réalisations, les expériences et les expertises de l’entreprise. »

Ainsi, le ‘‘Personal Branding’’ et ‘‘ La prise de parole en public’’ sont les deux thèmes auxquels les deux formateurs, Vanessa Metou et Florian Koulimaya ont ponctué leur discours.

SUIVEZ EN VIDEO UN EXTRAIT DE L’ATELIER

Le Marketing de soi en Français soit en Anglais le Personal Branding exposé et développé par Vanessa Metou a été révélateur pour ces femmes qui vont dorénavant soigner chacune sa personnalité tant au sein de l’entreprise ainsi qu’en relation avec les clients. « Le but élévateur, c’est avoir la capacité de vouloir se présenter et parler de soi en moins d’une minute. » a signifié Vanessa Metou.

Quant à Florian Koulimaya, la prise de parole en public nécessite une éloquence en soi et beaucoup d’autres aspects pour que le discours à prononcer capte l’attention du public quel que soit sa taille.

Florian Koulimaya à gauche et Vanessa Metou à droite de l’image

Plusieurs techniques d’initiation ont émaillé son échange avec les participantes. Entre autres, la séance d’improvisation où trois mots clés à savoir « Velléité, épris et sapide » ont constitué les mots du jour auxquels chaque femme devrait faire usage dans son allocution.

Une initiative que les femmes toute azimut ont apprécié et émis le souhait d’y participer lors des prochaines occasions, comme le confirme la responsable de la communication, Diana Attye « il y aura donc d’autre rendez-vous pour continuer cette formation sur le capital humain. »

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
28 + 28 =