Photo de famille des élèves du lycée Charlemagne

Les élèves en classe de terminale du lycée Charlemagne ont pu apprécier le parc à bois de la Société Congolaise de Manutention de Bois (Socomab) et quelques infrastructures de Congo Terminal à l’occasion de la visite guidée effectuée du 16 au 17 mars dernier au Port autonome de Pointe-Noire.

L’atelier de maintenance, la zone logistique, la direction d’exploitation ainsi que le terminal à conteneurs font partie des infrastructures de Congo Terminal que les élèves ont visitées. La découverte a été à son comble lorsque ces futurs bacheliers, divisés en deux groupes,  ont su comprendre le  rôle essentiel du terminal à conteneurs dans les échanges maritimes et apprécier la desserte du Port autonome de Pointe-Noire, à travers un film projeté.

Ainsi, ils ont également pu appréhender la place du Congo longtemps proclamée comme pays de transit dans le développement du commerce intra-africain, véritable relais de croissance de l’Afrique subsaharienne.

Les élèves en pleine visite

Cette visite des élèves du lycée Charlemagne s’inscrit dans le cadre du renforcement de la formation et de l’accompagnement de la jeunesse congolaise que s’est engagé le Groupe Bolloré auquel appartient Congo Terminal.

Parlant de ce dernier, Congo Terminal, une concession de Bolloré Ports, est l’opérateur du terminal à conteneurs de Pointe Noire. L’entreprise est engagée dans un partenariat public-privé qui lui permet de répondre aux exigences de ses clients armateurs, importateurs ou exportateurs.

Grâce à ses différentes et importantes réductions tarifaires intervenues ces dernières années, Congo Terminal participe à l’amélioration du pouvoir d’achat et contribue activement à la lutte contre la vie chère.

Certifiée ISO 9001/2015; ISPS (sûreté) et Pedestrian Free Yard (HSE), l’entreprise dispose d’équipements et de technologies de pointe et bénéficie de la forte expérience portuaire du réseau Bolloré Ports.

Congo Terminal déploie des solutions de mobilité respectueuses de l’environnement à travers ses bus électriques destinés au transport du personnel à l’intérieur de ses installations.

L’entreprise emploie plus de 900 collaborateurs congolais et mène des actions solidaires en faveur de la jeunesse, de la protection de l’environnement et de l’apprentissage.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
10 − 6 =