Le match s’est déroulé dans une ambiance assez électrique tant les rivalités anciennes et nouvelles qui opposent les deux équipes ont toujours eu ‘‘mauvaises opinions sur rues’’. Qu’à cela ne tienne, pour l’honneur du handball, les dames d’Abo sport et celles de la Dgsp ont pris le dessus sur le public, livrant une finale digne d’un championnat national.

C’est dans le gymnase Nicole Oba rempli à ras-bord que la rencontre a eu lieu dans la soirée du 11 août. Pour Abo sport, l’équation a été de maintenir son titre. Tandis que du côté de la Dgsp, le défi a été de détrôner sa rivale pour se hisser enfin au dôme de la gloire. Or, seul le cours du match devait décider de la destinée des deux formations.

Dès le coup d’envoi, Mpay ouvrait le score pour la Dgsp qui double la mise à la 2e minute (2-0), suscitant ainsi une grande euphorie dans les gradins. A la 3e minute, une faute commise par la Dgsp, sanctionnée par un carton jaune, va permettre à Abo sport de revenir dans le match par ce but de Kiabelo (2-1).

LIRE AUSSI: DGSP VS CARRA, UNE DEMI-FINALE D’ENFER !

Ce but venait donc de déclencher ‘‘l’instinct de tueuse’’ de Princilia Itoua, Patience Okabande, Ewangou et Hendo, joueuses d’Abo sport qui ont successivement violé la lucarne de Dgsp. 3-2 à la 7e minute, 3-3 à la 9e, 3-5, à la 12e , 4-7 à la 15e . il a fallu que le coach de Dgsp intervienne en sollicitant le temps mort. Cela devrait donc changer le cours du match grâce au sursaut d’orgueil de Ntsouakani, Madzongo, Mpay de la Dgsp, vivement soutenues par la fanfare du club et les troupes de la Dgsp survoltés par l’ampleur du match.

Moult occasions de ce trio ont failli faire mouche, vu la qualité et la précision de leurs tires, mais c’était sans compter sur la dextérité de la gardienne et capitaine d’Abo sport, Magali Bazénéné. 11-5 à la 24e minute, 12-7 à la 27e. Puis, dans la ferveur de la rencontre, Madzongo de la Dgsp a reçu une frappe du cuir en plein visage avant de s’écrouler. La suite n’a été que pure régale pour Abo sport lorsque Princilia Itoua viola plus d’une fois et  à mettre reprise la cage de la Dgsp. 12-8, 13-8 à la 29e minute. Lorsque profitant d’une contre-attaque, Patience Okabande surgissant dans les airs, parachevait l’œuvre magnifique en clouant net la gardienne de la Dgsp à quelques secondes de la fin de la première partie : 14-8.

Pour la seconde mi-temps, les deux formations se sont plus que tutoyées, rendant coup pour coup les assauts de l’adversaire. Cependant, les dames de la Dgsp, plus déterminées, faisaient leur petite remontada. 14-9, à la 34, 15-9 à la 35e, 15-10, à la 37e, 15-11 et 15-12 à la 41e. La réaction du coach  d’Abo sport sollicitant a été évidente. Toutefois, à la  43e minute, Okoua exécutait un sept mètres à la perfection avant de doubler la mise, 15-13 et 15-14 à la 45e minute.

Ce qui a créé un suspens du côté des supporteurs d’Abo sport et une grande agitation du côté de la Dgsp qui commençait à y croire. Puis, 16-14 à la 47e lorsque le match a été subitement interrompu par une coupure de l’électricité (20 minutes environs).

Le jeu a repris avec l’avantage au score d’Abo sport, 17-14 à la 48e minute, et 17-15 à la 50e, 19-15 à la 54e. Et, la Dgsp a obtenu un 7 mètres qui malheureusement ne sera pas concrétisé. 19-16 à la 55e minute tandis que Dgsp va successivement briller par la maladresse de ses joueuses qui ont du mal à garder le ballon sous l’effet de la pression de ces derniers instants du match. Juste après, à la 57e minute, Abo sport a exécuté avec brio son 7 m avant de réclamer un temps mort à 1 minute de la fin.

Les dernières secondes ont scellé à jamais le sort des dames de Dgsp qui malgré l’excellent travail de Ntsouakani, la bonne relance de Okouyou, la gardienne n’ont pas pu déjouer l’ambition des dames d’Abo sport de garder pour elles seules, le trône. Score final : 20 à 16.

1 COMMENT

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
7 × 2 =