Les festivités marquant les 30 ans d’existence de l’académie militaire Marien N’gouabi ont été ponctuées par la cérémonie de prise d’armes et le lancement des activités de ce grand complexe dédié à la formation des élites.

DISCOURS DE CIRCONSTANCE LU PAR LE COLONEL CHARLES VIGHA

Cette commémoration placée sous l’autorité du président de la République, Denis Sassou N’Guesso, Chef suprême des armées, a su fédérer autour des valeurs de la République, ce 05 févier 2020, stagiaires et anciens militaires, vêtus de belles uniformes, frappées d’insignes et de galants, dans la discipline et le sens de dévouement dans l’accomplissement de leurs missions.

Créée le 05 févier 1990, l’académie militaire Marien N’gouabi, complètement rénovée, de 1989 à 2019 a déjà formé 3344 officiers dont 134 officiers féminins, 42 venant des pays frères et amis (Benin, RCA et Gabon). Actuellement sont en formation initiale, 179 élèves d’officier d’actif, dont 159 Congolais et 20 élèves venant des pays frères et amis.

En effet, subordonnée au commandement des écoles des forces armées, l’académie militaire Marien N’gouabi est chargée d’assurer la formation initiale, le perfectionnement et le recyclage des officiers. Dans ce sens, elle participe aux différentes hypothèses d’engagement conformément à son contrat opérationnel.

Aujourd’hui encore, l’académie militaire Marien N’gouabi entend poursuivre cette ouverture à l’international, malgré les difficultés actuelles liées à la restriction des sites d’entrainement et de perfectionnement en infanterie.

« Bien que son expérience de 30 ans en a fait une école de référence, l’académie militaire Marien N’gouabi demeure un chantier au regard des perspectives de diversifications de ses activités de formation. (…) La pression foncière ayant réduit le périmètre des aires d’instruction et d’entrainement autour de l’académie, le commandement entreprend la recherche et l’acquisition de nouvelles zones d’instruction éloignées du site pour pérenniser la qualité de la formation. » a souligné le commandant de l’académie, le colonel Charles Vingha dans son mot de circonstance.

le général Emmanuel Eta Onka

INTERVIEW AVEC LE GÉNÉRAL EMMANUEL ETA ONKA

Par ailleurs, en ce jour anniversaire, le tout premier commandant de l’académie, le général Emmanuel Eta Onka, visiblement ému, a témoigné « j’ai versé des larmes quand on a chanté l’hymne, les deux hymnes. Quand vous avez un bébé, personne ne croyait. Y  avait des adjoints politiques qui nous emmerdaient, parce que la jalousie existait… les mânes étaient là, tout a réussi grâce au président et toutes les autorités… » Avant de souhaiter pour les générations futures « qu’elles soient la meilleure même de l’Afrique. On est là et on y veille ! ».

Initiée en son temps par le président Marien N’Gouabi, l’académie militaire Marien N’gouabi a vu le jour grâce au président Denis Sassou N’Guesso qui en a posé la première pierre en 1985, avant de l’inaugurée le 13 août 1986. Puis, les premiers personnels, toutes catégories confondues y sont affectés en octobre 1987.

Finalement, en septembre 1989, la toute première promotion d’élèves officiers intègre l’académie et le 05 février 1990, elle porte les insignes d’alpha, sous la présidence de Denis Sassou N’guesso.

GPC en défilé lors de la célébration des 30 ans de l’académie militaire Marien N’gouabi

Notons qu’un échantillon  du personnel enseignant (Congolais et Chinois) et l’étendard de l’académie ont été décorés par le président de la République au cours de la cérémonie.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
13 − 11 =