A l’occasion d’une rencontre citoyenne qui s’inscrit dans le cadre de renforcement de la cohésion sociale entre filles et fils du district de Pikounda et localités environnantes, la député de Pikounda Adélaïde Rufine CHISSO a échangé avec les ressortissants dudit district le 12 janvier 2019 à Brazzaville.

«Le président de la République a fait de la lutte contre les antivaleurs son chemin de bataille. (…) Sans la discipline, y’a pas de développement possible. La population banguili est reconnue comme population pacifiste. Il est évident que tous ceux qui se reconnaissent filles et fils de Pikounda soient interpellés par le mot d’ordre du chef de l’Etat prononcé le 29 Décembre 2018 devant le parlement. C’est sur cette note d’interpellation que la député de Pikounda a débuté son exposé.

Peu avant cela, un des ressortissants a su retracer l’origine de la population banguili à travers une historique basée sur les recherches du professeur Théophile Obenga. Selon lui, cette population basée aujourd’hui dans le département de la Sangha provient de l’Egypte.

De même, quelques intervenants ont émis, tous azimuts, leurs idées pour le bon développement du district de Pikounda et ses environs. ‘‘Laissons tout ce qui nous divise, prônons le vivre ensemble à Pikounda’’ c’est ce qu’a retenu l’attention de tous.

‘‘Les portes sont ouvertes’’

Du côté de l’honorable Adélaïde Rufine Chisso, l’heure de la critique éphémère est révolue. Au début du mandat, de magnifiques efforts sont attendus. ‘‘ Lorsqu’un député est élu, il n’est plus député d’un parti ou d’un clan. Il devient alors député de tout le monde. En ce moment, toutes les barrières tombent. (…) Nous avons toujours des mots justes pour critiquer. Nous sommes encore au début du mandant. Critiquer c’est bien, mais contribuer c’est mieux. Les portes sont ouvertes, venez donc donner vos point de vue. Je suis la bouche autorisée pour parler du district de Pikounda ou de la population banguili. Venez avec vos contributions, avec vos propositions pour que notre district soit visible.’’ a dit la député.

Un message fort que les participants ont accueilli avec allégresse.  Pour le vice-président de l’association ‘‘Génération Consciente de la Sangha’’ Xavier Bouka Bouya, l’initiative d’Adelaïde Rufine Chisso est novatrice et époustouflante. il dit:« Cette une rencontre exceptionnelle parce que Mme Adélaïde Rufine Chisso a fait les efforts magiques de réunir tous les cadres du district de Pikounda et ses ressortissants. Ce, pour une première fois et toute la communauté Banguili a répondu présent. En tout cas, au-delà des clivages politiques, on a fêté en famille ».

 

Une cérémonie riche en émotions qui a su mettre en avant les couleurs du terroir et les rythmes traditionnels de la population banguili qui, à travers les tam-tams bien rythmés, a chanté et dansé en souvenir des beaux moments passés à Pikounda.

1 COMMENT

  1. You could definitely see your expertise in the article you write. The sector hopes for more passionate writers like you who are not afraid to mention how they believe. Always follow your heart.|

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
28 ⁄ 7 =