Présidium

Dans l’objectif d’accélérer l’apprentissage numérique en connectant les écoles à Internet et en assurant un accès gratuit aux plateformes d’apprentissage, et dont le Congo est bénéficiaire, la société de téléphonie mobile Airtel et l’UNICEF ont lancé le 20 janvier, le processus de co-création des objectifs et activités financées dans le cadre du partenariat panafricain d’une durée de cinq ans, conclu entre Airtel Afrique et l’UNICEF à Brazzaville.

Le partenariat vise la promotion de l’apprentissage numérique, l’accès aux plateformes d’apprentissage et la connectivité et l’accès à l’apprentissage numérique de qualité et est complémentaire des autres partenariats existants au Congo avec d’autres fournisseurs d’internet.

Ce partenariat permettra au Congo d’investir dans les technologies de pointe et développer des outils d’accessibilité numérique, en particulier pour les enfants et les jeunes qui peuvent être laissés pour compte, tels que les personnes handicapées.

La technologie peut également améliorer les résultats d’apprentissage en donnant aux enseignants et aux autres éducateurs les moyens d’apprendre dans des contextes d’apprentissage formels, informels et à domicile, et en faisant participer les enfants et les jeunes à la conception de solutions adaptées à leurs besoins.

« Au cours des deux dernières décennies, nous avons assisté à la montée de la technologie avec ses avantages énormes pour le secteur de l’Education. Et la pandémie de la COVID-19 nous a démontré l’importance d’associer plusieurs approches pédagogiques pour permettre à nos enfants de recevoir les enseignements dont ils ont besoins en tout temps et en tout lieu », a indiqué la Directrice de Cabinet du Ministère de l’Enseignement préscolaire, primaire, secondaire et de l’Alphabétisation (MEPPSA), Mme Régine Tchicaya-Oboa.

Photo de famille

« C’est à ce titre que le gouvernement du Congo a entrepris la numérisation des enseignements et la création de diverses plateformes avec l’appui des différents partenaires techniques et financiers, tel l’école à domicile et la WebTV nommée EàD-TV. Le gouvernement du Congo se réjouit du partenariat opportun entre l’UNICEF et la société AIRTEL Congo qui vient booster notre système éducatif, à la recherche d’approches plus équitable et durables », a-t-elle ajouté.

La fermeture de toutes les écoles au niveau national pendant 74 jours (18 mars au 31 mai 2020) en raison de la pandémie de COVID-19 avait montré la faiblesse et la fragilité du système éducatif concernant l’apprentissage à domicile des élèves pendant laquelle seuls les étudiants en fin de cycles d’enseignement primaire et secondaire ont eu accès à un enseignement à distance à travers la fourniture des fascicules et des cours par les médias (presse écrite, radio et télévision), ce qui leur avait permis de poursuivre leur apprentissage et passer les examens de fin d’année scolaire.

Pour le Représentant-Adjoint de l’Unicef en République du Congo, Mr Andrés A. López, ce partenariat « insufflera une très grande dynamique au système éducatif en contribuant à poser les bases d’un système éducatif plus robuste, plus équitable et plus résilient face aux crises, et permettre aux élèves d’avoir une éducation de qualité ».

Ce partenariat fait partie de « réimaginer l’éducation », une initiative mondiale lancée par l’UNICEF en 2020 qui encourage la disponibilité de l’apprentissage numérique en tant que service pour chaque enfant et chaque jeune du monde. Airtel Africa est le premier partenaire africain du secteur privé à s’engager à hauteur de plusieurs millions de dollars en sa faveur.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here