Albert Oniangué a annoncé officiellement sa candidature au cours d'une conférence de presse qu'il a animée le 01 février à Brazzaville en vue du scrutin présidentiel de mars 2021. Colonel à la retraite et ancien homme de main de Denis Sassou Nguesso, Albert Oniangué est devenu au fils des années un serviteur de Dieu. Ce 01 février 2021, il est enfin sorti de son silence afin de rendre public son onction de briguer le fauteuil présidentiel. Face à la presse nationale et internationale, Albert Oniangué a d'emblée peint le tableau sombre de la gouvernance de l'actuel régime. Selon le candidat indépendant, le Congo traverse depuis quelques années une réalité socio-économique bourrée d'incohérences au grand' âme du congolais lamda qui paie peine à subvenir à ses besoins. Albert Oniangué fait surtout allusion à la crise financière qui frappe de plein fouet le Congo depuis 2014. Une crise dont les autorités peinent à trouver une issue favorable jusque-là à en croire l'orateur. C'est sans nul doute en partant de ce diagnostic qu'Albert Oniangué propose le Congo de ses rêves qu'il entend construire du triptyque pensée, foi et action. Tout en mettant un accent sur la mobilisation de l'élite congolaise en vue d'une paix sociale durable. L’ancien garde du corps de Denis Sassou N’Guesso promet dans cette même logique l'accès à l'éducation et la santé pour tous, avant de déclarer « je veux être le président d'une Nation Unie... Je ne trahirai, je ne mentirai ». En plus de ce serment, Albert Oniangué a laissé entendre que sa candidature n'est le fruit d'un calcul politicien. Mais un appel de Dieu afin de donner un souffle nouveau à la République du Congo. « Je ne m'attarderai pas sur le passé ni sur le bilan de Denis Sassou Nguesso » lâche-t-il tout sourire. Le candidat Albert Oniangué exhorte enfin tous les Congolais en âge de voter à participer au processus de révision des listes électorales en cours depuis le 07 janvier dernier.
Le candidat Albert Oniangué

Albert Oniangué a annoncé officiellement sa candidature au cours d’une conférence de presse qu’il a animée le 01 février à Brazzaville en vue du scrutin présidentiel de mars 2021.

Colonel à la retraite et ancien homme de main de Denis Sassou Nguesso, Albert Oniangué est devenu au fils des années un serviteur de Dieu.

Ce 01 février 2021, il est enfin sorti de son silence afin de rendre public son onction de briguer le fauteuil présidentiel.

Face à la presse nationale et internationale, Albert Oniangué a d’emblée peint le tableau sombre de la gouvernance de l’actuel régime. Selon le candidat indépendant, le Congo traverse depuis quelques années une réalité socio-économique bourrée d’incohérences au grand’ âme du congolais lamda qui paie peine à subvenir à ses besoins.

Albert Oniangué fait surtout allusion à la crise financière qui frappe de plein fouet le Congo depuis 2014. Une crise dont les autorités peinent à trouver une issue favorable jusque-là à en croire l’orateur.

Albert Oniangué a annoncé officiellement sa candidature au cours d'une conférence de presse qu'il a animée le 01 février à Brazzaville en vue du scrutin présidentiel de mars 2021. Colonel à la retraite et ancien homme de main de Denis Sassou Nguesso, Albert Oniangué est devenu au fils des années un serviteur de Dieu. Ce 01 février 2021, il est enfin sorti de son silence afin de rendre public son onction de briguer le fauteuil présidentiel. Face à la presse nationale et internationale, Albert Oniangué a d'emblée peint le tableau sombre de la gouvernance de l'actuel régime. Selon le candidat indépendant, le Congo traverse depuis quelques années une réalité socio-économique bourrée d'incohérences au grand' âme du congolais lamda qui paie peine à subvenir à ses besoins. Albert Oniangué fait surtout allusion à la crise financière qui frappe de plein fouet le Congo depuis 2014. Une crise dont les autorités peinent à trouver une issue favorable jusque-là à en croire l'orateur. C'est sans nul doute en partant de ce diagnostic qu'Albert Oniangué propose le Congo de ses rêves qu'il entend construire du triptyque pensée, foi et action. Tout en mettant un accent sur la mobilisation de l'élite congolaise en vue d'une paix sociale durable. L’ancien garde du corps de Denis Sassou N’Guesso promet dans cette même logique l'accès à l'éducation et la santé pour tous, avant de déclarer « je veux être le président d'une Nation Unie... Je ne trahirai, je ne mentirai ». En plus de ce serment, Albert Oniangué a laissé entendre que sa candidature n'est le fruit d'un calcul politicien. Mais un appel de Dieu afin de donner un souffle nouveau à la République du Congo. « Je ne m'attarderai pas sur le passé ni sur le bilan de Denis Sassou Nguesso » lâche-t-il tout sourire. Le candidat Albert Oniangué exhorte enfin tous les Congolais en âge de voter à participer au processus de révision des listes électorales en cours depuis le 07 janvier dernier.
Le candidat Albert Oniangué

C’est sans nul doute en partant de ce diagnostic qu’Albert Oniangué propose le Congo de ses rêves qu’il entend construire du triptyque pensée, foi et action. Tout en mettant un accent sur la mobilisation de l’élite congolaise en vue d’une paix sociale durable.

L’ancien garde du corps de Denis Sassou N’Guesso promet dans cette même logique l’accès à l’éducation et la santé pour tous, avant de déclarer « je veux être le président d’une Nation Unie… Je ne trahirai, je ne mentirai ».

En plus de ce serment, Albert Oniangué a laissé entendre que sa candidature n’est le fruit d’un calcul politicien. Mais un appel de Dieu afin de donner un souffle nouveau à la République du Congo. « Je ne m’attarderai pas sur le passé ni sur le bilan de Denis Sassou Nguesso » lâche-t-il tout sourire.

Le candidat Albert Oniangué exhorte enfin tous les Congolais en âge de voter à participer au processus de révision des listes électorales en cours depuis le 07 janvier dernier.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
3 + 17 =