Les athlètes congolais à Iten au Kenya avant le confinement

Les sprinters congolais renforcent leur capacité au centre d’encadrement Lornah Kiplagat à Iten au Kenya au cours d’un stage offert par la Fédération congolaise d’athlétisme (FCA) et ses partenaires.

Au nombre de dix, soit cinq filles et cinq garçons, les athlètes de l’équipe nationale de l’athlétisme du Congo sont au Kenya depuis le 18 janvier 2020, en compagnie de deux entraîneurs. Parmi eux, on trouve Jodele Ossou et Éric Semba, deux Diables rouges bien connus du public africain.

« Les entraînements se passent bien car à chaque fois, on apprend de nouvelles techniques en équipe (avant le confinement). Aussi, l’occasion est propice pour tout un chacun d’améliorer ses performances. En tout cas, nous avons aussi le plaisir de nous retrouver ici à Iten avec d’autres athlètes venus du monde entier, malgré certains sont rentrés à cause de la pandémie de coronavirus », a exprimé Jodele Ossou.

Jodele Ossou en bleu

Pour Éric Semba, «on s’entraîne malgré le fait que nous sommes en confinement vu la crise sanitaire mondiale. Y a maintenant que le travail individuel, donc ce n’est pas comme auparavant dans l’ensemble. » a-t-il souligné.

Éric Semba est le sprinter congolais qui a marqué les esprits à Ouesso dans le département de la Sangha, lord du Semi-marathon de Brazzaville (Smib) en 2015. Il a devancé tout un groupe de participants Kényans. Donc, ce stage est venu à point nommé et lui permettra assurément de détenir un record à l’honneur du drapeau congolais.

Le champion congolais Eric Semba

Notons que le Centre d’encadrement de haute altitude Lornah Kiplagat est géré par la championne kenyane Lornah Kiplagat. Cette dernière est 4 fois championne du monde. Jusqu’à présent, elle détient encore 3 records mondiaux.

Par ailleurs, si les stars congolaises ont trouvé une aubaine pour aiguiser leurs griffes, les efforts de la Fédération congolaise d’athlétisme en partenariat avec la Société nationale des pétroles du Congo (Snpc) et la Présidence de la République restent toutefois à souligner.

Le calendrier national

Surplace à Brazzaville, le président de tutelle Jean Baptiste Ossé, reste optimiste pour l’organisation des activités, au moment où les conditions sociales seront favorables à la pratique du sport.

Le président Jean Baptiste Ossé

En effet, Jean Baptiste Ossé a émis dans son message à la famille de l’athlétisme son engagement « à tout mettre en œuvre pour réorganiser le calendrier national de quelques activités majeures. »

Selon lui, il s’agit de la poursuite des stratégies de développement de l’athlétisme, par l’introduction des clubs d’athlétisme à l’école, dans le cadre de l’élargissement de la base des pratiquants pour favoriser la détection des jeunes talents ; la recherche des moyens nécessaires pour l’organisation du stage de formation programmé à Owando dans la Cuvette ; l’organisation des championnats nationaux et du semi-marathon de Brazzaville ; la tenue de la session du conseil fédéral préparatoire à l’assemblée générale ordinaire ; enfin, la tenus des assemblées générales ordinaire et élective.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
9 × 19 =