Photo prise à la 16e édition

Les férus du Semi-marathon international de Brazzaville (Smib) n’ont pas finalement gouté à l’euphorie qu’offrent les sprinters chaque année, à l’occasion de la célébration de l’indépendance du Congo.

Le Smib a toujours été organisé le 13 ou 14 août de chaque année depuis 2003. Cette année, il n’est pas organisé. Sûrement, à cause de la pandémie à coronavirus. Aussi, l’organisation des compétitions sportives, même individuelles étant prohibée, l’espoir de voir les sprinters à l’œuvre a été très maigre.

De même, la 17e édition du Smib en cette année 2020 tombe au moment où le trafic aérien est encore bloqué. Ce qui devrait entacher la compétition qui admet depuis sa première édition, les athlètes étrangers. Qu’à cela ne tienne, la Fédération congolaise d’athlétisme (Fca) se penche plutôt sur l’éventuel retour de ses dix stars, envoyées en stage au Kenya pour la préparation du Smib 2020.

Le président de la FCA, Jean Baptiste Ossé

Le président de la Fca, Jean Baptiste Ossé, joint par téléphone, estime « que les diables rouges et leurs coaches vont bien. Juste qu’on doit faire le nécessaire pour qu’ils rentrent à la maison. »

Après les festivités  de l’indépendance, le gouvernement pourrait faire revenir ces sprinters, partis depuis janvier 2020 pour un stage au Centre d’encadrement Lornah Kiplagat à Iten au Kenya. Car, la réouverture des frontières aériennes et terrestres est fixée au 24 août, selon le dernier compte rendu du conseil des ministres.

Les athlètes et la fête du 15 Août

D’après les images qui circulent sur les réseaux sociaux, il semble que les stars congolaises célèbrent bien l’indépendance du Congo. Vêtues en majorité de couleurs rouges, les cinq dames Congolaise ont su chanter l’hymne national ‘‘La Congolaise’’ avec chacune, le bras droit sur le cœur.

D’après les images qui circulent sur les réseaux sociaux, il semble que les stars congolaises célèbrent bien…

Publiée par FIRST Médiac sur Samedi 15 août 2020

 

L’instant est rempli d’émotion, de joie et même de bravoure. En tout cas « Congolais debout ! Fièrement partout ! » habite bel et bien les protégés de Jean Baptiste Ossé.

Sur la vidéo, l’on voit chanter de la gauche vers la droite, Clème Prudence Mambeke, Gerlucherie Matsogny, Jodele Jublime Ossou, Melvie Moundzonguele et Mariane Gama, avec leur visage rempli d’allégresse.

Depuis Brazzaville, notre rédaction a joint ces athlètes, pour savoir ce qui les a motivé à poster cette vidéo. En réponse claire, Jodele Jublime Ossou dit «  juste l’envie de retourner au pays, quand nous pensons aux couleurs de la nation ».

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
20 ⁄ 4 =