La première vague des boursiers de retour à Brazzaville

Près 40 étudiants   finalistes envoyés à l’étranger par la fondation perspectives d’avenir ont regagné Brazzaville ce 20 octobre, au terme d’une formation de trois ans pour la plupart.

Les 32 impétrants formés au Maroc, Tunisie et Sénégal ont déjà les yeux rivés sur leur avenir.

« On est certains que ça va bien se passer » estime Madzou Landry Derich, un étudiant finaliste en management fondamental à l’école supérieure de commerce de Marrakech affichant tout son optimisme. Avant d’ajouter « C’est déjà une joie d’être ici et mettre en œuvre ce que l’on a appris ».

Madzou Landry Derich

Laurent Mambeké qui a quitté Brazzaville en 2015, il rentre avec un diplôme en finance, qui rentre de Tunis en Tunisie s’est montré quelque peu réservé. Il espère à un lendemain meilleur « on espère que tout sera clair d’un moment à l’autre ».

Après Maya Maya, ces finalistes ont été escortés vers le siège de la fondation perspectives d’avenir où quelques parents venus pour la circonstance ont exprimé le souhait de voir leurs enfants décrocher un emploi.

Cette première vague fait partie des 127 étudiants bénéficiaires des bourses octroyée par ladite fondation entre 2015 et 2017. Ces bourses ont concerné plusieurs filières dont les TIC, Banque et Finance, Santé, BTP, Gestion et Management du secteur hôtelier.

2 COMMENTS

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
18 + 23 =