Vue de Brazzaville à l'échangeur de Talangaï

Dans l’optique de limiter la propagation du coronavirus, le premier ministre, Clément Mouamba a rendu public la troisième déclaration du gouvernement, liée à la pandémie Covid-19, ce 18 mars à Brazzaville.

Il s’agit de la fermeture des lieux de cultes ; la fermeture des établissements d’enseignement préscolaire, primaire, secondaire général, technique et professionnel, ainsi que des établissements d’enseignement supérieur tant publics que privés ; la fermeture des bars-dancing, boîtes de nuit et des établissements communément appelés VIP et caves ; l’interdiction des réunions ou rassemblement de plus de 50 personnes ; enfin, la célébration, dans la plus stricte intimité, de tous les événement familiaux (mariages, veillées mortuaires, etc.)

Selon la même déclaration, ces cinq mesures prennent effet à compter du 19 mars et sont valables pour 30 jours. Toutefois, elles peuvent être reconduites si la situation ne trouve pas gain de cause.

La population se côtoie dans les grands marchés

Notons que cinq cas de covid-19 sont confirmés à Brazzaville dont les deux nouveaux ont été remarqués ce même 18 mars. En provenance de Paris en France, un Américain de 37 ans et un Congolais de 46 ans ont « observé le confinement à domicile. Ils ont saisi les services de santé dès la manifestation des premiers signes. Le traçage et la recherche des éléments contacts sont en cours. » selon ladite déclaration.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
4 × 29 =