COTE D'IVOIRE : LE PROCESSUS DE RECONCILIATION NATIONALE S'ACCELERE Le président ivoirien Alassane Ouattara a acté la remise du passeport diplomatique à Laurent Bagbo. Un acte qui ouvre la voie à un éventuel retour de l’ancien président, 9ans après son absence au pays. La candidature d'Alassane Ouattara en vue d'un troisième mandat avait suscité de vives tensions politiques en Côte D'Ivoire. L'opposition constituée essentiellement d'anciens chefs d'État a même qualifié cet acte de coup d'état constitutionnel. Un tableau qui a occasionné les violences pré et postélectorales avec à la clé plusieurs morts et blessés, laissant planer l'ombre des conflits antérieurs. Notamment celui de 2010 dont les souvenirs sont encore visibles et présents dans les esprits. En effet, dans le but de décrisper la crise politique, fille du scrutin du 31 octobre, Alassane Ouatarra vainqueur de ce dernier s'est donné pour nouvelle ambition de rencontrer certains leaders politiques jugés robustes pour aplanir toutes les divergences qui y règnent.
Passeport diplomatique de l'ancien présidentLaurent Bagbo /source www.linfodrome.com

Le président ivoirien Alassane Ouattara a acté la remise du passeport diplomatique à Laurent Bagbo. Un acte qui ouvre la voie à un éventuel retour de l’ancien président, 9 ans après son absence au pays.

La candidature d’Alassane Ouattara en vue d’un troisième mandat avait suscité de vives tensions politiques en Côte D’Ivoire. L’opposition constituée essentiellement d’anciens chefs d’État a même qualifié cet acte de coup d’état constitutionnel.

Un tableau qui a occasionné les violences pré et postélectorales avec à la clé plusieurs morts et blessés, laissant planer l’ombre des conflits antérieurs. Notamment celui de 2010 dont les souvenirs sont encore visibles et présents dans les esprits.

COTE D'IVOIRE : LE PROCESSUS DE RECONCILIATION NATIONALE S'ACCELERE Le président ivoirien Alassane Ouattara a acté la remise du passeport diplomatique à Laurent Bagbo. Un acte qui ouvre la voie à un éventuel retour de l’ancien président, 9ans après son absence au pays. La candidature d'Alassane Ouattara en vue d'un troisième mandat avait suscité de vives tensions politiques en Côte D'Ivoire. L'opposition constituée essentiellement d'anciens chefs d'État a même qualifié cet acte de coup d'état constitutionnel. Un tableau qui a occasionné les violences pré et postélectorales avec à la clé plusieurs morts et blessés, laissant planer l'ombre des conflits antérieurs. Notamment celui de 2010 dont les souvenirs sont encore visibles et présents dans les esprits. En effet, dans le but de décrisper la crise politique, fille du scrutin du 31 octobre, Alassane Ouatarra vainqueur de ce dernier s'est donné pour nouvelle ambition de rencontrer certains leaders politiques jugés robustes pour aplanir toutes les divergences qui y règnent.
Le président ivoirien Alassane Ouatarra

En effet, dans le but de décrisper la crise politique, fille du scrutin du 31 octobre, Alassane Ouatarra vainqueur de ce dernier s’est donné pour nouvelle ambition de rencontrer certains leaders politiques jugés robustes pour aplanir toutes les divergences qui y règnent.

Pour ce faire, le chef de l’État Ivoirien a rencontré il y a quelques jours son ancien allié konon Bedié, avec qui les échanges ont porté sur le dialogue. Un contact que les deux hommes d’État se sont félicités en promettant de le nouer prochainement par téléphone dans la vision d’obtenir gain de cause. Ainsi, l’élan d’Alassane Ouattara semble prendre le pas sur le reste de la classe politique.

Actant cette fois ci la remise du passeport diplomatique à son vieil ennemi Laurent Gbagbo ouvrant ainsi la voie à un éventuel retour de ce dernier après 9 ans d’absence au pays.

COTE D'IVOIRE : LE PROCESSUS DE RECONCILIATION NATIONALE S'ACCELERE Le président ivoirien Alassane Ouattara a acté la remise du passeport diplomatique à Laurent Bagbo. Un acte qui ouvre la voie à un éventuel retour de l’ancien président, 9ans après son absence au pays. La candidature d'Alassane Ouattara en vue d'un troisième mandat avait suscité de vives tensions politiques en Côte D'Ivoire. L'opposition constituée essentiellement d'anciens chefs d'État a même qualifié cet acte de coup d'état constitutionnel. Un tableau qui a occasionné les violences pré et postélectorales avec à la clé plusieurs morts et blessés, laissant planer l'ombre des conflits antérieurs. Notamment celui de 2010 dont les souvenirs sont encore visibles et présents dans les esprits. En effet, dans le but de décrisper la crise politique, fille du scrutin du 31 octobre, Alassane Ouatarra vainqueur de ce dernier s'est donné pour nouvelle ambition de rencontrer certains leaders politiques jugés robustes pour aplanir toutes les divergences qui y règnent.
Laurent Bagbo

Cependant, si cette nouvelle stratégie vise la réconciliation nationale pour le président Ivoirien et ses partisans, elle pourrait être perçue aussi comme une manière de diviser l’opposition ivoirienne pour mieux la contrôler comme l’estiment de nombreux analystes politiques. Lesquels  se sont amusés à souhaiter voir cette générosité d’ADO s’étendre à tous les exilés politiques à l’instar de Soro Guillaume, son ancien homme de main et Charles Blegoudé, poignant acolyte de Laurent Gbagbo.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
21 × 25 =