Le préfet de Brazzaville Pierre Cebert Iboko Onangha

Le préfet de Brazzaville Pierre Cebert Iboko Onangha a effectué ce 25 mai une série de descentes dans quelques arrondissements de la capitale, pour se rendre compte de l’effectivité de l’obligation du port de masque.

Pierre Cebert Iboko Onangha a visité trois arrondissements de Brazzaville en compagnie du nouveau maire de la ville, Dieudonné Bantsimba. En effet, de Madibou à Bacongo en passant par Makélékélé, il a vulgarisé le message du gouvernement auprès des responsables des quartiers et blocs ainsi qu’aux présidents du comité des marchés.

Présidium

L’occasion a permis au préfet d’appeler ces acteurs à veiller scrupuleusement au respect des mesures de lutte contre le Coronavirus. Il préconise donc le port obligatoire du masque pour tous vendeurs et acheteurs dans les marchés. D’où l’autorité préfectorale a lâché « … si on ne veut pas mettre la bavette on reste chez soi ».

A Makélékélé, l’assistance a eu droit à des instructions fermes : interpeller toute personne n’ayant pas de masques surtout dans les lieux publics. Ce, après l’exposé du Médecin colonel, directeur départemental soins et santé, Jean Claude Moboussé sur l’évolution de la pandémie. Conscients de la gravité de la situation, les ayant-droits ont promis respecter à la lettre ces orientations.

Une vue de l’assistance

Par ailleurs, le gouvernement a rendu obligatoire, l’usage des bavettes dans les lieux publics dans le souci de lutter contre la propagation du Coronavirus au Congo. Ainsi, le déconfinement progressif et par paliers initié par les autorités est conditionné par le respect des gestes barrières. Une nécessité qui s’impose à tout le monde en raison du danger qui guette la population.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
19 + 2 =