C’est à l’issu de la huitième assemblée générale nationale élective tenue le 1er Juin à Brazzaville que Christian Sédar Ndinga a été réélu pour la troisième fois, président national de la Croix-Rouge congolaise.

La réélection de Christian Sédar Ndinga s’est déroulée dans une ambiance plutôt conviviale dans le respect du cadre statutaire qui régit cette institution. Sous l’œil vigilant des observateurs extérieurs. Conformément au titre 16 du règlement intérieur, à ses articles 81-92, une commission d’homologation des élections constituées de cinq membres a été mise en place. A savoir, la présidence tenue par le doyen en âge, le secrétariat général assuré par le plus jeune et les trois scrutateurs (un homme et deux femmes).

Ainsi, après avoir décliné son identité et présenté son curriculum vitae pour certifier son expérience et sa compétence, Christian Sédar Ndinga, le président national sortant dont la candidature a été validée par le corps électoral constitué de 75 votants s’est retrouvé candidat unique à cette élection puisque dans la salle, aucun autre ne s’est présenté face à lui.

Christian Sédar Ndinga, président national

La suite n’a été que simple formalité, sur 75 votants, un seul s’est abstenu. Toutefois, dans ses propos qui ont précédé cette élection,  Christian Sédar Ndinga, interviewé, a insisté sur les difficultés d’accompagnement qui ont émaillé son mandant passé. «  … Nous avons des partenaires traditionnels comme la Croix-Rouge française, la FICR, le CICR qui vient en période de conflit et de post-conflit. Le CICR est en train de se retirer du Congo en raison ce qu’elle estime que la problématique post-conflit est en train de s’éteindre ».

Par ailleurs, il compte élargir les partenariats « … Aujourd’hui en tenant compte de l’urgence, de la stratégie de coopération des sociétés nationales, le spectre de coopération de notre Croix-Rouge est limité(…) Notre ambition est d’élargir ce spectre pour que d’autres sociétés nationales participantes viennent et travaillent avec nous, sur des questions de développement. »

Présidium de l’assemblée générale

Aussi, les nouveaux membres du bureau exécutif ont été élus tour à tour. Il s’agit de Loemba Makosso, premier vice-président ; Gabriel Ngoma Mayinga, deuxième vice-président ; Edouard Mbengo, trésorier général suivi de son adjoint, Firmin Bikoukou. Quant aux deux futurs conseillers, il faudrait attendre après la tenue de la conférence sur la jeunesse et le genre très prochainement.

Concernant la huitième assemblée générale nationale, les participants ont planché sur plusieurs points entre autres : examen et adoption du rapport d’activités quinquennal 2013-2018, pareil pour le rapport financier et du patrimoine de la même période, ainsi que du plan stratégique quinquennal 2019-2023. Puis, ils ont fait le point sur les décisions de la session du conseil national de gouvernance 2019.

Vue de l’assemblée générale nationale

Du constat général, la notion de parité n’a pas encore pris toute sa place au sein de l’assemblé générale de la Croix-Rouge congolaise, composée essentiellement d’hommes. Même les quelques femmes présentes semblent  ne pas être prêtes à jouer les premiers rôles dans cette grande institution de renommé internationale.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
25 − 10 =