Denis sassou N'Guesso rend hommage à Guy Brice Parfait kolélas First Médiac
Le président Denis sassou N'Guesso

La République du Congo s’est réveillée le lundi, 22 mars avec une nouvelle bouleversante : la mort de Guy Brice Parfait Kolélas, l’un des adversaires du président sortant à la présidentielle du 21 mars. A l’occasion de la conférence de presse qu’il a animée après la publication des résultats qui le donnent gagnant avec 88,57% de suffrages exprimés, Denis Sassou N’Guesso a rendu hommage à celui qui a « toujours considéré comme son fils ».

Le Congo a bouclé le 21 mars dernier, le processus électoral qui a été marqué par deux jours de vote : le 17 mars pour les militaires et le 21 du même mois pour le vote général du reste de la population.

Dès le réveil, au lendemain du vote général, le 22 mars, les Congolais ont appris avec émotion, la disparition de Guy Parfait Kolélas qui avait été évacué, le dimanche jour du vote sur Paris. Testé positif à la Covid-19, Guy Brice Parfait Kolélas est malheureusement décédé à son arrivée à Paris, le 22 mars aux premières heures de la matinée.

A cause de son état de santé, il n’avait pas pu animer son dernier meeting, le 19 mars au stade Marchand à Brazzaville. Son épouse qui l’y avait représenté au meeting avait fait état de paludisme et de grippe, pour expliquer l’absence de son époux.

Denis sassou N'Guesso rend hommage à Guy Brice Parfait kolélas First Médiac First Médiac
Une vue de la conférence de presse

Vainqueur de l’élection, Denis Sassou N’Guesso qui n’est pas resté insensible à cette disparition brutale a eu des mots touchants en guise d’hommage à cet homme politique congolais.

En effet, le 23 mars le président sortant qui succède à lui-même a, au cours d’une conférence de presse, rendu hommage à Guy Brice Parfait Kolélas, arrivé en deuxième position du scrutin du 21 mars dernier.

« Au moment où nous nous retrouvons au bout de cette marche, mes premières pensées vont vers Guy Brice Parfait Kolelas qui a été rappelé à Dieu. Là où il se trouve, il sait que je l’ai toujours considéré comme mon fils. Ses frères et ses sœurs le savent aussi. Bien évidemment, il a poursuivi son combat jusqu’au dernier souffle. Il n’y a pas de doute qu’il a toujours recherché le développement de ce pays et le bonheur de son peuple. Croyez-moi, au-delà des divergences politiques et peut-être même idéologiques, la perte de ce fils me bouleverse profondément », a déclaré Denis Sassou N’Guesso, avant de faire observer une minute de silence en mémoire de l’illustre disparu.

Le PCT et la direction de campagne du candidat Sassou emboîtent le pas

Le parti congolais du travail et la direction de campagne du candidat Denis Sassou N’Guesso ont aussi exprimé leur chagrin à la suite de la disparition brutale de Guy-Brice Parfait Kolélas. Dans ces deux messages, rendus publics le lundi 22 mars, le parti congolais du travail et la direction nationale de campagne du candidat Denis Sassou N’Guesso se sont inclinés « devant la mémoire d’un digne fils du pays, qui a concouru lors de l’élection présidentielle du 17 et 22 Mars 2021, défendant ses idéaux avec convictions durant la campagne ».

S’associant à la douleur de la famille biologique, des proches de l’illustre disparu et des militants de l’UDH-YUKI, le PCT et la direction nationale de campagne du candidat Denis Sassou N’Guesso ont présenté « leur condoléances les plus émues », avant d’inviter les Congolais « au recueillement, à l’unité nationale, en cette période particulièrement importante » pour le pays.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
18 + 30 =