Image DR

Cette recommandation a été énoncée par le président de la République, Denis Sassou N’Guesso au cours du réveillon d’armes, le 31 décembre 2019 à Brazzaville.

« Je vais inviter le gouvernement à tout mettre en œuvre pour que les moyens conséquents soient donnés aux génies des forces armées pour l’amener à participer, et c’est notre tradition, participer à l’effort de construction d’ouvrages, d’entretien routier. Cela nous l’avons fait dans le passé. Et, je n’ai pas de doute sur le fait que si ces équipements sont mis à la disposition des forces armées, elles participeront activement à l’effort de construction de notre pays. » a affirmé en substance, Denis Sassou N’Guesso, conscient du fossé actuel entre le peuple congolais et son armée.

Le Président de la République Denis Sassou N’Guesso

Cette participation, soulignons-le, devrait s’étendre dans plusieurs secteurs : exploitation forestière, activités agricoles et pastorales et bien d’autres. Tous les commandants de zones militaires, ainsi que les autres officiers, sous-officiers et hommes de rang devront donc  s’y conformer.

Autre point épinglé par le chef de l’Etat est la sécurité territoriale et le renforcement de la vigilance aux frontières eu égard de la menace terroriste dans la sous-régio « Quelques manifestations de djihadisme sont déjà perceptibles au nord-est de la RDC vers Béni, la frontière de la RDC et l’Ouganda. Nous n’avons pas le droit de dire que ceci se passe loin de chez nous. Au contraire, face à toutes ces menaces qui sont perceptibles, la force publique se doit d’être attentive, vigilante et nous n’avons pas le droit de nous laisser surprendre et d’exposer notre peuple au danger » a-t-il insisté.

Aussi, le président de la République a formulé le vœu de voir la force publique afficher un nouveau visage sur le plan organisationnel et opérationnel dans l’optique de participer fièrement à la prochaine célébration des  60 ans de l’indépendance du Congo en 2020. Et, la fête devrait être grandiose…

Bien avant cela, le chef d’état-major général, Guy Blanchard OKOI a fait un bilan élogieux de la force publique dans son ensemble. Selon lui, les missions et les recommandations dictées par le président de la République en 2019 suivant la formule « avec peu, faisons beaucoup » ont été exécutées tant au niveau national qu’international.

L’occasion a permis à Guy Blanchard OKOI de remettre au chef suprême des armées, une sculpture en marbre, symbolisant ainsi, l’éternel recommencement de la vie. La philosophie même de l’œuvre a ravi Denis Sassou N’Guesso qui, au terme de ses directives à l’endroit de la force publique, leurs a formulé ses vœux de bonheur, de travail et de succès !

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
23 − 7 =