Le secrétaire général du Parti Congolais du travail appelle les membres de la Force Montante Congolaise (FMC) à plus de responsabilité afin de mener à bien leurs travaux du 1er congrès extraordinaire en cours, qui donneront un nouveau souffle à cette jeunesse du parti au pouvoir.

Les travaux du premier congrès extraordinaire de la FMC, débutés ce 09 octobre, sont axés sur quatre enjeux majeurs. Notamment la mise en place des nouvelles instances dirigeantes à commencer par l’élection d’un nouveau secrétaire général.

Juste Bernardin Gavet qui a passé au crible l’ensemble des activités mené par la structure jusque-là sous sa tutelle a réaffirmé la volonté de la FMC à soutenir la candidature de Denis Sassou N’Guesso en 2021.Le secrétaire général sortant parle d’une moisson abondante.

Vue des participants

La FMC est une organisation des jeunes, mais elle doit refléter l’image d’une famille politique encrée de bonne conduite.

C’est pourquoi le secrétaire général du Parti Congolais du travail, Pierre Moussa, ouvrant les travaux, a appelé de tous les vœux les ayant-droits à bannir toutes mauvaises pratiques liées à la division, la manipulation, l’instrumentalisation ou encore d’autres querelles intestines contraires aux exigences du Parti.

Pierre Moussa a signifié dans son allocution « qu’une société qui ne valorise pas les efforts de la jeunesse est une société sans avenir ».

Pierre Moussa

À l’issue de ce congrès, la FMC passera d’une simple association à une union catégorielle. Ce, conformément aux dispositions du 5e congrès extraordinaire du parti congolais du travail de décembre dernier.

Le communiqué final de ce premier congrès extraordinaire de la force Montante Congolaise sera rendu publique ce 10 octobre 2021.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
7 + 24 =