Une vue des experts

Les points focaux des Etats de la commission climat du Bassin du Congo ont tenu du 12 au 13 septembre à Brazzaville, la première réunion  du Comité de Pilotage de l’étude de préfiguration du Fonds Bleu pour le Bassin du Congo, dans le but d’évaluer les acquis de sa première phase d’opérationnalisation.

Au cours des travaux, les experts (points focaux), le Centre des Compétences pour les Changements Climatiques (4C-Maroc) et le Cabinet Ernst & Young vont plancher sur l’étude de préfiguration du Fonds Bleu pour le Bassin du Congo pour en finaliser et valider le rapport d’initialisation y compris ses annexes ; présenter et examiner l’état d’avancement de la collecte des données ; présenter et examiner le portefeuille des projets déjà identifiés ; formuler des orientations ou des recommandations pour l’amélioration des résultats déjà obtenus ; définir les dates des prochaines réunions du Comité de pilotage pour la validation des autres livrables. Tout ceci, de manière spécifique.

LIRE AUSSI: LE FOND BLEU ENFIN OPÉRATIONNEL !

L’allocution de la Coordonnatrice technique, Arlette Soudan-Nonault

Ouvrant ces travaux, la coordonnatrice technique de la commission  climat du Bassin du Congo, Arlette Soudan-Nonault, très impatiente, a exhorté les participants à produire des résultats attendus « Comptant sur votre expérience, votre connaissance du dossier et votre expertise, je suis persuadée que vous parviendrez aux résultats attendus par les Etats. Au moment où les délégations des Etats sont en train de préparer leur participation au Sommet Action Climat, vos travaux s’inscrivent dans le sens des actions recherchées. »

LIRE AUSSI: L’ETUDE DE PRÉFIGURATION DU FOND BLEU POUR LE BASSIN DU CONGO EST EN COURS…

En effet, la réponse à donner au dérèglement climatique qui touche la planète toute entière est plus qu’une urgence. Cela a été peint par Rajae Chafil du 4C Maroc dans son allocution de circonstance « nous déplorons durant ses dernières semaines au Royaume, la perte de dizaine de vie humaines suite à des catastrophes climatique sans précédent sous forme d’inondations, de glissement de terrains et de précipitations de grêles dans les oasis marocaine en plein été… »

Rajae Chafil du 4C Maroc

De ce fait, « les politiques publiques qui ne sont pas alignées sur les efforts de lutte contre le réchauffement planétaire risquent d’entraver la transition vers une économie à bas Carbone, d’aggraver le changement climatique et de compromettre la sécurité des personnes et des biens. » a-t-elle souligné en substance.

La réunion s’est passée dans un hôtel de la place…

A noter que,  cette première réunion du Comité de pilotage sera suivie, dans quelques jours, de la réunion pour la collecte des données et la préparation de la rencontre bilatérale qui va se tenir dans la capitale congolaise. Elle va impliquer  les points focaux des pays de la sous-région, auxquels seront associés les bailleurs de fonds multilatéraux et nationaux. Dans le but de permettre au consortium de procéder à la collecte des données et informations nécessaires au stade actuel pour l’avancée de la réalisation de l’étude de préfiguration.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
7 + 9 =