Vue des participants

Les travaux de la deuxième réunion du comité de pilotage de l’étude de préfiguration du fonds bleu pour le bassin du Congo ont débuté ce 04 novembre à Brazzaville.

Cette seconde phase va permettre aux experts et points focaux des pays membres de la commission climat du bassin du Congo et du Fonds Bleu pour le Bassin du Congo de poursuivre durant deux jours, leur étude sur l’identification et le mode de financement du reste des projets. Ce après le succès des travaux consacrés au premier lot.

LIRE AUSSI: LE FOND BLEU ENFIN OPÉRATIONNEL !

En effet, les premiers résultats de l’étude de préfiguration consacrés à l’identification des projets à financer et le plan d’investissement révèlent que cinquante-deux projets, liés aux programmes sectoriels de l’économie bleue (déjà validés par les Ministres en octobre 2017)  ont été retenus par le Cabinet d’étude. 71% de ces projets proviennent du public et 29% du secteur privé. Ce, en rapport avec ce Lot 1 de ladite étude

La Ministre Arlette Soudan-Nonault

Selon la coordonnatrice technique de la commission climat du bassin du Congo, la ministre Arlette Soudan-Nonault « L’étude financière réalisée a permis de chiffrer ce premier pipeline des projets à hauteur 2,5 milliards de dollars. Ce premier travail dont les résultats sont encourageants devrait être poursuivi en vue d’identifier d’autres projets. »

LIRE AUSSI FOND BLEU : LE PREMIER LIVRABLE DE SON OPÉRATIONNALISATION

Au cours de cette deuxième réunion, il s’agira donc de présenter et de valider les premiers rapports intermédiaires. Cela consiste à présenter la première version du pipeline des projets pour le premier Lot.

Puis, présenter la première version des scénarii du véhicule financier et leurs schémas de gouvernance pour le deuxième lot. Enfin, formuler des recommandations pour la poursuite de l’étude. Le tout, sous le contrôle du 4C Maroc et le Cabinet d’étude Ernst Young, ainsi que les partenaires financiers, le PNUD et la CEEAC.

Maleye DIOP

Pour le représentant du PNUD au Congo, Maleye DIOP « … ces efforts conjugués conduiront les pays à mieux concilier la lutte contre les changements climatiques et le développement économique pour parvenir à une croissance inclusive durable axée à travers la diversification de l’économie, le développement de partenariats gagnant-gagnant  et l’amélioration des conditions de vie des populations dans les 16 Etats membres. »

Il précise en outre,que l’aboutissement de ces études est un atout majeur pour les Etats membres de la commission, à présenter à la COP 25 en 2020 (à Madrid en Espagne).

LIRE AUSSI BASSIN DU CONGO : LES MINISTRES DE LA CEEAC PARLERONT D’UNE SEULE VOIX A NEW-YORK

Du côté de la CEEAC, le représentant du Secrétariat général, Honoré TABUNA a dit « Le Secrétariat général de la communauté est impatient de connaître les résultats de cette deuxième réunion du Comité de Pilotage. Ils devront  confirmer le passage aux actions concrètes du Fonds Bleu en vue de répondre aux attentes de financement des Etats, celle des entreprises et des populations ainsi que celles des Partenaires Techniques et Financiers. »

Tandis que,  la ministre Arlette Soudan-Nonault a précisé qu’  «  Au terme de nos travaux, nos résultats devront nous éclairer, sur le modèle du fonds choisi et sa gouvernance. S’agissant de la Gouvernance du Fonds, le Comité de pilotage devra en choisir les différents organes et son ancrage institutionnel. » enouvrant les travaux.

Photo de famille

Il sied de noter que les résultats attendus devront préparer la 3ème session du Comité de pilotage et la réunion de restitution prévue respectivement en janvier et en février 2020. Delà,  interviendront le Sommet des Chefs d’Etat et la Table Ronde des bailleurs de fonds.

1 COMMENT

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
15 ⁄ 3 =