Après plusieurs mois de fermeture due à la crise de coronavirus, les activités académiques ont repris ce 21 septembre, à l’Université Marien Ngouabi.

L’attente a été lasse selon quelques étudiants abordés, présentant un visage euphorique. La reprise des cours leur permet donc de finir l’année académique 2019-2020, fortement secouée depuis mars 2020 par le covid-19. Une pandémie qui ne cesse de dicter sa loi à travers le monde.

En effet, pour s’assurer de l’effectivité de cette reprise annoncée par le gouvernement, le ministre de l’enseignement supérieur a visité quelques établissement publics et privés sous sa tutelle. De l’institut national supérieur (ENS) à l’Institut national du travail social, Bruno Jean Richard Itoua a échangé au cours de son périple avec les responsables des établissements sur le respect des mesures barrières et de ripostes au coronavirus. Cela a été de même à l’université privée Henri Lopez, avant de prodiguer les conseils aux étudiants, notamment, sur le port obligatoire du masque en milieu académique et le respect de la distanciation physique.

Le ministre Bruno Jean Richard Itoua

Il a, par ailleurs rappelé aux étudiants l’engagement du gouvernement à faire des pieds et des mains afin de garantir le bon fonctionnement de l’université Marien Ngouabi en cette période de crise sanitaire.

Au terme de sa ronde, le ministre s’est réjoui de l’effectivité du raccommodage des activités à cet ‘‘almateter’’ du pays.

 

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
29 × 1 =