Photo de famille

La ministre du Tourisme et de l’Environnement, Arlette Soudan-Nonault a lancé le 04 juin, les travaux préparatoires du projet sur la conservation intégrée à base communautaire des écosystèmes de tourbières et la promotion de l’écotourisme dans les paysages du lac Télé.

Le projet en cours d’élaboration bénéficie de l’appui du Programme des nations unies pour l’environnement (PNUE) et le Fonds pour l’environnement mondial (FEM). Il vise à développer une approche intégrée pour la gestion des tourbières du paysage du Lac Télé par le biais d’un modèle de gouvernance local et pertinent.

La ministre Arlette Soudan-Nonault

Dans son allocution, la ministre Arlette Soudan-Nonault invite les participants dont les responsables du secteur privé venu du département de la Sangha et celui de la Likouala à une réelle implication dans les efforts de conservation de l’écosystème. Car selon elle, une dégradation des écosystèmes et la perte de services qui en découlerait représentent un grand danger pour leurs activités économiques.

Par conséquent, la ministre déclare que « Le secteur privé exerçant dans le paysage du Lac Télé en particulier et dans le Bassin du Congo en général, doit exercer ses activités en tenant compte des pratiques de responsabilité sociétale et des enjeux du développement durable. »

Poursuivant son propos, Arlette Soudan-Nonault rassure que le projet en préparation prendra en compte l’assistance politique et technique des différentes entreprises du secteur privé, en plus de la communauté locale.

Vue des participants

La phase préparatoire de ce rapport est donc une étape décisive pour prendre des mesures équitables qui tiendront compte des intérêts du secteur privé, de ceux du pays et du reste de la planète. C’est également une occasion de renforcement des capacités pour les participants  afin qu’ils soient mieux impliquer dans  la protection et la sensibilisation de l’intégrité de ces ressources naturelles.

Signalons que le lac Télé est situé dans la Likouala où l’on retrouve des tourbières tropicales et de nombreuses espèces animales dont les éléphants de forêt, les gorilles, les chimpanzés.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
29 − 25 =