L’équipe managériale  de la plateforme Boost organise la première édition des ateliers E-journalisme en faveur des étudiants, professionnels des médias et férus du journalisme en ligne, ce 30 septembre à Brazzaville, au campus numérique francophone dans la matinée.

Ces ateliers dont le thème principal est « La pratique du journalisme à l’ère du numérique » visent dans une large mesure un public hétérogène. Ce, dans l’ambition de sensibiliser, former, renforcer les capacités et orienter les participants à maîtriser les enjeux, les particularités de la presse en ligne, afin que ces derniers s’améliorent dans l’exploitation intégrale de l’écosystème numérique dans l’exercice de leur profession (tout en observant l’Ethique et la déontologie).  

La banderole de l’événement

En réalité, la presse congolaise animée par les classiques (médias traditionnels), a pris un train de retard de se lancer dans cette belle aventure dont jouissent pleinement les médias confrères d’Afrique et du reste du monde depuis plus d’une décennie.

Cette occasion est donc une aubaine pour vulgariser la pratique du E-journalisme au Congo. Cette nouvelle forme de presse, en effet,  s’installe au fur et à mesure que des journalistes conscients des opportunités qu’offre la révolution numérique, s’emploient à arrimer leur expérience aux exigences des NTIC.

Une prise de vue

Indéniablement,  ces journalistes, poussés par la passion du métier, le sens de l’entrepreneuriat et surtout la volonté de concurrencer les performances de la presse internationale, changent les codes et deviennent à n’en point douter des acteurs œuvrant dans le E-commerce.

De bels exemples qui font la fierté de ce nouveau secteur sont à encourager. Le cas de First Médiac, un webzine d’actualités générales qui offre une diversité de services (presse écrite et supports audiovisuels) qui n’ont rien à envier à un groupe de presse classique.

Sont aussi à citer dans cet engagement, le Groupe Congo Médias, AfricaBaobab, La Brève On Line, Panoramik – Actu et bien d’autres médias traditionnels qui s’arriment sur le net : Adiac (Les Dépêches de Brazzaville) et Vox TV.

Michael Gatsé et le Ministre des Postes,Télécommunications et de l’Economie numérique, Léon Juste Ibombo

Ainsi, l’initiateur de ces ateliers, le jeune journaliste, Michael Gatsé est plus que déterminé à promouvoir les valeurs du journalisme en ligne et l’entrepreneuriat juvénile. Sa mission est noble et les pouvoirs publics et différents partenaires qui s’y investissent, ont tout à gagner dans ce pari de la presse à l’ère du tout digital.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
15 × 10 =