Vue des participants

Afin de définir les stratégies de survie de l’école congolaise en période de Covid-19, les acteurs de l’enseignement primaire et secondaire sont en réunion depuis le 06 octobre 2020, à l’occasion de la 22e édition du conseil national de l’éducation préscolaire, primaire et secondaire.

La crise de Coronavirus n’épargne aucun secteur. Et, celui de l’éducation qui est frappé comme tant d’autres se veut adapter à cette réalité. C’est l’objet du conseil national dont les travaux sont en cours à Brazzaville.

L’occasion permettra aux chefs des établissements publics et autres acteurs concernés de plancher sur les modalités de maintien de l’école congolaise, conformément aux exigences de lutte contre la pandémie de Coronavirus.

Le ministre Anatole Collinet Makosso

Ouvrant les travaux de cette 22e édition, le ministre de l’enseignement primaire secondaire et d’alphabétisation, Anatole Collinet Makosso a appelé les participants à mettre les bouchers doubles en vue d’élaborer les stratégies efficaces, susceptibles de garantir les acquis de tous les partenaires.

Anatole Collinet Makosso, saluant l’engagement des différents acteurs pour la réussite de l’année écoulée, a également souligné que « L’école congolaise en dépit de ces avancées est encore malade. Il nous faut des thérapeutiques appropriées pour y remédier ». Une invite qui fait allusion au manque du personnel enseignant entre autres.

Vue des participants

Les assises de la 22e édition du conseil national de l’éducation préscolaire, primaire et secondaire se déroulent autour du thème ‘‘Les défis de l’école congolaise en période de crise sanitaire’’. Elles seront closes le 08 octobre prochain.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
28 × 4 =