Photo de famille sur le toit de l'école Emmaüs

Financée par la Mission Évangélique Braille (MEB) Suisse à la hauteur 33.600.000 F CFA, la centrale électro-solaire du complexe scolaire Emmaüs a été inaugurée le 12 août 2021 à Brazzaville.

L’air aisé, les visages souriants qui aspirent paix et confiance les uns envers les autres. C’est ce que l’on remarque du personnel administratif et enseignant ainsi que les invités, placés dans la cour du complexe scolaire Emmaüs. Une école inclusive qui assemble les enfants voyants et non-voyants, construite en bâtiment R+1 peint en jaune, laissant apercevoir sur sa façade, l’écrit ONG ‘‘Viens et Vois’’ V.V.

Le Président de l’ONG Viens et Vois, Emerson Massa, a rappelé au cours de la cérémonie d’inauguration de la centrale électro-solaire, la situation géographique de son pays le Congo, traversé par l’équateur. Tout en soulignant l’importance de la richesse naturelle, le soleil qu’il qualifie d’un « véritable moteur du développement ».

Le Président Emerson Massa

Selon lui, l’objectif global de ce projet d’électrification solaire est « de renforcer le complexe scolaire Emmaüs en le dotant d’une unité de transcription et d’impression braille. Le bon fonctionnement du matériel de transcription et d’impression nécessite une alimentation électrique stable. Raison pour laquelle le projet a prévu l’électrification solaire du bâtiment avant de l’équiper d’une unité de transcription. »

Emerson Massa a ensuite notifié que l’acquisition de cette unité de transcription et d’impression courant octobre 2021, rendra son école autonome pour la production du matériel braille.

Par ailleurs, la construction, l’installation et la mise en service de la centrale solaire ont été assurées par Bernard Béroud, Président des Ingénieurs et Architectes Solidaires (IAS) venant de Suisse. Son équipe est composée de deux Burkinabés.

SUIVEZ LA MÊME ACTIVITÉS EN VERSION VIDÉO

Dans son speech, Bernard Béroud a signifié que la centrale « comprend principalement 60 panneaux photovoltaïques de 290 Watts crête. Une batterie de 48 Volts et 1.500 Ampères-heures et 2 onduleurs-chargeurs solaires de 5 Kilowatts alimentant deux phases de 230 Volts. »

Concernant l’entretien de cette centrale automatique, il suffit d’un « nettoyage des  panneaux solaires avec de l’eau et une tirette en caoutchouc quand la saleté s’y accumule. En saison des pluies, l’inclinaison des panneaux provoque un auto-nettoyage. »

La suite de la cérémonie a été consacrée à la visite guidée qui a commencé au rez-de-chaussée où sont installés les batteries et autres accessoires.

Visite des batteries et aux accessoires

Au niveau supérieur du bâtiment, laissant découvrir le paysage étendu de la commune de Kintélé, quatre groupes de cinq panneaux solaires sont placées et orientés chacun en fonction de la course du soleil.

Face à cette réalisation, fruit d’une collaboration étroite entre la MEB Suisse, l’IAS et l’ONG ‘‘Viens et Vois’’,  la réaction des malvoyants conduits sur le toit afin de toucher de leur propre mains les panneaux solaires, a été remplie d’allégresse. D’où, ‘‘On ne voit mieux qu’avec le cœur” dixit un dicton.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
16 ⁄ 8 =