37 à 20 est le score qui a sanctionné ce fameux match entre le Congo et la Guinée Conakry en cette 2e journée de la 23e CAN de Handball Seniors dames / 2e édition du Challenge Edith Lucie Bongo Ondimba Brazzaville 2018, au gymnase Nicole Oba.

Les vibrations des gradins de ce gymnase pris d’assaut par de nombreux supporteurs brazzavillois ont eu un effet positif sur les diables rouges. Dès les premières minutes du jeu, les diablesses ont violé à deux reprises la cage de Fatoumata, la gardienne guinéenne. Puis, l’orgueil patriotique aidant, bien que tétanisé par les chants et les vacarmes du public congolais, les Sylis nationales de la Guinée sortent de leur torpeur par un but qui va relancer le rythme de la rencontre. 4-1 à la troisième minute.

Une remontada à la guinéenne

Réellement revenues dans le jeu, les Guinéennes très ferventes vont multiplier d’initiatives pour contrer les assauts des congolaises. Les prochaines minutes seront alors fatidiques et favorables à la remontada des Sylis nationales. Grâce au duo des sœurs Djeneba appuyées par leurs coéquipières plus que déterminées à sauver la face au cours d’une longue série d’égalisation. (7-7 ; 8-8 ; 9-9 ; 10-10 et 11-11) de la 12e à la 24e minute.

Exténuée par la fulgurance des tirs des diables rouges, la capitaine guinéenne Fatoumata cédera sa place à la deuxième gardienne (27e minute). Occasion toute indiquée pour la meute de Thierry Vincent de revenir à la charge et prendre définitivement le dessus sur leur adversaire, avec 4 buts d’écart (16-12) à la fin de la première partie.

Les Diablesses au sommet de leur art…

De retour des vestiaires, portés par la foule en pleine ébullition dans les gradins de Nicole Oba, les diables rouges ont donné le meilleur d’elles-mêmes. Un réel moment de régal pour les spectateurs emballés à la fois par l’agilité, la rapidité et la qualité des buts des diablesses qui s’en sont données à cœur joie. Le cas du but « vertigineux » de Suzanne Mambou à la 43e minute et de Belvina Mouyamba à la 51e et bien d’autres. La suite n’a été que pure formalité pour les protégées de Thierry Vincent qui ont marqué leur suprématie : 37 à 20. C’est le résultat final de ce match disputé dans la soirée du 03 Décembre 2018 à Talangaï, sous l’air glacial du Fleuve Congo.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
28 + 5 =