Ines Nefer Ingani agite l'étendard de l'OFC

L’Organisation des femmes du Congo (OFC) compte sur sa nouvelle corporation pour une mobilisation massive en vue d’obtenir des résultats probants à la présidentielle de 2021.

A l’issue du premier congrès extraordinaire de l’OFC tenu du 07 au 08 novembre à Brazzaville, portant en tête Ines Nefer Ingani, les femmes de la structure féminine du Parti congolais du Travail (PCT) se sont données la mission d’accompagner le président de la République Denis Sassou N’Guesso « pour sa victoire au prochain scrutin ».

LIRE AUSSI: L’OFC ENCORE PLUS PROCHE DU PCT

Pour y parvenir les femmes de l’OFC sont donc appelées à plus de dynamisme, de responsabilité et de rigueur.

Ines Nefer Ingani dans sa fonction de présidente du secrétariat exécutif national de l’OFC

EXTRAIT DU DISCOURS D’INES NEFER INGANI

La nouvelle présidente exécutive nationale de l’OFC promet une étroite collaboration avec toutes les femmes de l’organisation en les appelant « à s’armer de courage, d’engament militant pour occuper le terrain. Et ce, sur toute l’étendue du territoire national » avant d’ajouter « J’en appelle donc à une mobilisation générale, sans faille, de toutes les femmes pour faire élire, dès le premier tour, notre candidat choisi par le cinquième congrès extraordinaire de notre parti, j’ai cité le camarade Denis Sassou N’Guesso ».

L’OFC EST DORENAVANT PRETE POUR LES PROCHAINES BATAILLES ELECTORALES L’Organisation des femmes du Congo (OFC) compte sur sa nouvelle corporation pour une mobilisation massive en vue d’obtenir des résultats probants à la présidentielle de 2021. A l’issue du premier congrès extraordinaire de l’OFC tenu du 07 au 08 novembre à Brazzaville, portant en tête Ines Nefer Ingani, les femmes de la structure féminine du Parti congolais du Travail (PCT) se sont données la mission d’accompagner le président de la République Denis Sassou N’Guesso « pour sa victoire au prochain scrutin ». Pour y parvenir les femmes de l’OFC sont donc appelées à plus de dynamisme, de responsabilité et de rigueur. La nouvelle présidente exécutive nationale de l’OFC promet une étroite collaboration avec toutes les femmes de l’organisation en les appelant « à s’armer de courage, d’engament militant pour occuper le terrain. Et ce, sur toute l’étendue du territoire national » avant d’ajouter « J’en appelle donc à une mobilisation générale, sans faille, de toutes les femmes pour faire élire, dès le premier tour, notre candidat choisi par le cinquième congrès extraordinaire de notre parti, j’ai cité le camarade Denis Sassou N’Guesso ».
Vue des congressistes

L’occasion a également permis aux congressistes de réformer le conseil national constitué désormais de plus de 300 membres dont la secrétaire exécutive nationale par intérim sortante, Antoinette Kébi.

Clôturant les travaux, le secrétaire général du PCT, Pierre Moussa invite les nouvelles élues « à prendre la mesure de leur responsabilité commune pour mériter la confiance ainsi placée en elle ».

Le secrétaire général du PCT, Pierre Moussa

DISCOURS DE PIERRE MOUSSA

Notons que l’Organisation des femmes du Congo tient ce 10 novembre, sauf changement de programme, sa session inaugurale. Une aubaine pour le bureau de cette structure politique de mettre en place ses organes divisionnaires entre autres.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
13 × 9 =