Exposition de la dépouille au palais des congrès

La dépouille mortelle du général et ancien président de la République du Congo, Joachim Yhombi Opango a regagné Brazzaville le 29 octobre après son décès survenu le 30 mars dernier, à l’hôpital américain de Neuilly-sur-Seine près de Paris en France. Le peuple congolais autour du couple présidentiel, lui a rendu le 30 octobre, un hommage mérité à l’esplanade du palais des congrès.

En effet, la nation a au cours de la cérémonie de prise d’armes dédiée à l’honneur du premier général congolais, en symbiose avec les forces armées congolaises exprimé toute sa reconnaissance à ce grand homme d’Etat.

Drapeau en berne, le cercueil couvert du tricolore national transporté par des officiers, a été placé sous une chapelle décorée aux couleurs de la nation.

Le cercueil transporté par des officiers

L’instant sobre a été marqué par l’oraison funèbre de la République dans laquelle, le vice-premier ministre, Firmin Ayessa retrace le parcours du soldat d’élite et l’homme politique qui a présidé à la destinée du Congo de 1977-1979.

« Le glas a sonné la fin d’un destin fabuleux. (…) la République ici réunie dans toute sa diversité, dans toute sa rectitude s’est mise en couleur de deuil ».

Puis de rappeler le caractère et la nature rigoureuse de Joachim Yhobi Opango en ces mots bien choisis « L’homme est militaire dans l’âme et dans la chair, dévoué tout entier à son métier. Ce travailleur énergique et infatigable n’a eu de cesse tout le temps, de fustiger et de stigmatiser la paresse, le laisser-aller et la pagaille ».

Joachim Yhombi Opango/Image DR

L’émotion était à son comble lorsque Firmin Ayessa a sollicité que l’assistance puisse « dompter la douleur et l’affliction, taire la mort afin de célébrer la vie, intense et exceptionnelle. (…) une vie tumultueuse et pourtant portée par l’irrévocable potence du sang ».

Enfin est intervenu le geste solennel du couple présidentiel qui s’est incliné devant la dépouille de l’illustre disparu.

Le couple présidentiel s’incline devant la dépouille

Décédé à l’âge de 81 ans des suites de coronavirus, le corps de Joachim Yhobi Opango a été conduit le même jour à Owando son village natal où il sera porté en terre ce 31 octobre.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
20 + 8 =