Présidium du congrès de l'OFC

L’Organisation des femmes du Congo (OFC) tient du 07 au 08 novembre, son premier congrès extraordinaire à Brazzaville, en vue d’adapter ses instances à la nouvelle donne du Parti congolais du travail (PCT).

Conformément à la recommandation du cinquième congrès extraordinaire du PCT qui exige aux organisations sous sa tutelle de basculer en union catégorielle, les femmes de l’OFC s’attèlent à restructurer ses organes.

ALLOCUTION D’ANTOINETTE KEBI A L’OUVERTURE DU CONGRES

L’objectif étant de faire de cette union catégorielle le socle de la promotion de la femme et de sa contribution au développement national pour l’édification d’un Congo paritaire, moderne et prospère.

APPUYEZ SUR PLAY POUR SUIVRE LE CONGRÈS EN REPORTAGE VIDÉO

Au cours de ces deux jours de travaux, les congressistes venues de tous les départements du pays planchent entre autres sur les modalités d’adaptation de l’organisation à s’ouvrir plus largement. Notamment, définir une feuille de route pour plus d’efficacité à la présidentielle de 2021.

Ainsi, au nom de tous les départements Emilienne Tchilembo a déclaré « nous unissons nos forces pour faire de la question de la promotion de la femme, une cause commune entre les hommes et les femmes au sein de notre grand parti ».

Antoinette Kebi reçoit l’étendard de l’OFC

Pour sa part, la secrétaire exécutive nationale par intérim de l’OFC, Antoinette Kebi a interpelé la direction politique nationale du parti pour que « l’attention qu’elle a commencé à porter aux organisations des jeunes et des femmes soit plus soutenue et ne s’émousse pas. (…) ces deux Organisations sont en réalité les deux bras du parti qui lui permettent de saisir, de toucher, d’étendre son influence parmi les deux couches les plus importantes de notre population, j’ai cité : les jeunes et les femmes ».

Pierre Moussa, le Secrétaire général du PCT

APPUYEZ POUR ECOUTER PIERRE MOUSSA A L’OUVERTURE DU CONGRES

Le secrétaire général du PCT, Pierre Moussa a exhorté les congressistes à l’esprit d’initiative et d’innovation. Ouvrant les travaux, il les appelle au changement de mentalités et comportement ainsi qu’à doter l’OFC d’un agenda qui prendra en compte les problèmes concrets des femmes au travers des organes qui sont à la hauteur des défis présents et futurs.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
3 × 6 =