Guy Venceslas Ngomba, Alias Maître Ouragan

Exaspéré par la crise qui sévit au sein de la Fédération Congolaise de Jiujitsu et Self-Défense, suite ‘‘au détournement de fonds alloués à la fédération, de faux et usage de faux’’ semble-t-il par le président Bériche Djoubé, le vice-président  Guy Venceslas Ngomba, Alias Maître Ouragan, s’appuyant sur les textes juridiques a organisé une assemblée générale extraordinaire au gymnase Henri Eléndé, le 1er Mars 2019.

En présence d’une frange de Jujitsukas, des conseillers et un nombre insignifiant des membres du bureau exécutif, cette assemblée extraordinaire appuyée par la Direction Générale des Sports, a sanctionné le président jusque-là en exercice, Bériche Djoubé. Ensuite, a proclamé Guy Venceslas Ngomba, président en intérim qui a le plein pouvoir de conduire la FECOJU-SELF jusqu’à la fin du mandat de l’ancien président en 2020.

Les participants à l’élection

Au terme de cette échéance vivement soutenue par ces partisans, Maître Ouragan s’est adressé à la presse pour lever toutes mauvaises interprétations sur ce résultat. « … Suite au voyage du Maroc et donc le président a perçu une somme de 10 millions. Il n’est pas allé au Maroc, il a falsifié les passeports des athlètes Diables rouges. Il est allé à Pointe-Noire avec certains athlètes. Alors il fallait qu’on regarde cette situation au niveau de la fédération. Donc on a lu des textes, on n’a fait que lire le droit. » a-t-il expliqué tout en précisant qu’il s’agit là d’un fait d’antivaleur qui constitue une faute grave. D’où l’exclusion de l’ancien président. Toutefois, le président par intérim demande au pouvoir public et aux pratiquants de la discipline de reconsidérer le Jujitsu congolais comme dans les années précédentes, car, «l’ordre a été rétabli» comme tant souhaité.

Pour votre gouverne, l’absence d’une bonne partie des membres du bureau exécutif à cette élection n’a aucunement entaché son bon déroulement puisque la direction générale des sports a délégué dans la salle l’un de ses représentants, monsieur Sébastien Ayé qui dit: «… Ma hiérarchie m’a recommandé d’aller mettre de l’ordre dans cette fédération. D’une façon officielle, il a pris les commandes. (…) parce que dans leurs textes, si un président commet, automatiquement c’est le premier vice-président qui prend la relève.»

Maître Ouragan et ses mandants au sortir de l’élection

Cette réalité n’a pas empêché l’intervention musclée du président Bériche Djoubé à qui l’on a interdit l’accès dans le gymnase. Venu pourtant sur le lieu par concours de circonstance, car en effet, ce dernier ‘‘envisageait y louer une salle pour la tenue prochaine d’un conseil fédéral’’ déjà convoqué par lui.

Toutefois, la rumeur va bon train dans les couloirs des sportifs congolais sur cette fameuse affaire de détournement de fonds dont semble-t-il que le directeur général des sports  est impliqué. Affaire à suivre…

5 COMMENTS

  1. Ah, c’etait un message tres sympa. Prendre quelques minutes
    et un effort réel pour créer un très bon article… mais que puis-je dire… je tergiverse et ne parviens jamais à obtenir
    presque tout est fait.
    Aw, this was a really nice post. Taking a few minutes
    and actual effort to create a really good article… but what can I say… I procrastinate a whole lot and never manage to get
    nearly anything done.

  2. I must thank you for the efforts you’ve put in writing this blog.

    I really hope to view the same high-grade blog posts from
    you in the future as well. In fact, your creative writing
    abilities has encouraged me to get my very own site now 😉

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
30 × 4 =