Punch devant ses expositions

Punch est l’un des artistes congolais les plus prometteurs avec un parcours artistique élogieux. En 10 ans de carrière bien remplit, ce jeune peintre de nationalité congolaise participe aux plus grandes expositions d’arts en Afrique et dans le monde avec ses splendides tableaux. En cette période de déconfinement, il a été interrogé par Sarah Monguia au cours d’une interview exclusive.

FM : Le plan de déconfinement a été dévoilé le samedi dernier par le premier ministre Clément Mouamba, mais les rassemblements de plus de 50 personnes restent interdits. Comment vivez-vous cela en tant qu’artiste?

Punch et son Art

Punch : Le respect de ce plan de déconfinement va de notre santé à tous. Le domaine artistique notamment l’art de scène qui englobe la peinture, la photographie, le slam, le théâtre et bien d’autres subi le poids du confinement. Aujourd’hui tous les lieux de spectacle comme l’IFC, le cercle culturel Sony Labou Tansi sont fermés. Tout le secteur de la culture est affecté par cette crise. Mais pour moi qui suis peintre, je capitalise au mieux cette période en me concentrant sur la  réalisation de mes projets de peinture. C’est à dire mes projets de Résidence artist…

FM : Qu’attendez-vous précisément du gouvernement?

Punch : Notre valeur et notre grandeur sont plus reconnues à l’étranger que chez nous-même. Particulièrement, je n’attends rien du gouvernement, mais j’espère simplement que pour la génération des artistes qui nous succéderons, le gouvernement pourrait considérer la culture et y investirait grandement. Je souhaite que l’art et les artistes soient valorisés dans notre pays.

Nous faisons l’art par passion et nous l’avons choisi comme métier, c’est difficile d’être artiste au Congo. Il manque une vraie politique culture dans notre pays. Nous sommes comme délaissés depuis toujours et encore plus dans cette période de crise. Pour preuve, dans les mesures d’accompagnement du gouvernement, les artistes n’ont pas été prises en compte.

Punch à l’oeuvre

FM : Nous n’avons pas beaucoup senti l’implication des artistes dans la lutte contre le covid-19. Pourquoi?

Punch : Je pense qu’il y’a eu une implication importante du côté de la musique. Et, je tiens à remercier le ministère de la culture et des Arts où nous avons vu les artistes de différents genres musicaux s’unir autour de la chanson de sensibilisation contre le covid 19. C’est plus les secteurs de l’Art: peinture, théâtre, Slam … qui ne se sont pas exprimés. Il y’a eu certes quelques initiatives individuelle. Mais je pense que si les peintres et d’autres acteurs ne se sont pas beaucoup exprimés avec les courts métrages pour sensibiliser sur cette pandémie, à mon avis, c’est juste un problème d’accompagnement qui est la cause.

FM : Parlez-nous des ateliers que vous organisez?

Punch : Concernant des ateliers, je suis beaucoup plus invité à animer des ateliers de peinture par les entreprises de communication. J’aide également les jeunes peintres qui sont les artistes en devenir. Je vais aussi mettre en place dans les jours avenirs un programme d’organisation des ateliers de peinture.

Pour votre gouverne, le peintre Punch incarne l’avenir de la culture du Congo. Sur les traces des peintres contemporains, il organise aussi des ateliers de formation et de perfection des jeunes talents pour transmettre son talent inné.

1 COMMENT

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
18 − 9 =