PRÉSIDENTIELLE 2021 : CRADJ ET JDD ADHÈRENT A LA RÉVISION DES LISTES ÉLECTORALES Les associations apolitiques : Cercle de réflexion et d’action pour le développement de la jeunesse (Cradj) et Jeunesse dynamique pour le développement (Jdd) encouragent la population de Moungali à prendre massivement part à la campagne de révision des listes électorales en cours. A l’occasion d’une descente effectuée ce 03 février à la maison commune de Moungali, le président de ces deux associations, Franck Siolo à la tête d’une forte délégation est venu s’enquérir du bon déroulement des opérations d’enroulement des électeurs. Un échantillon de près d’une centaine de personnes ont été mobilisées pour la circonstance. Le but étant d’une part, de les accompagner à la vérification de leur nom sur les listes électorales affichées. Et, les permettre de procéder à leur identification afin d’obtenir leur carte d’identité d’autres part. Cette implication de Franck Siolo a été saluée par le maire du quatrième arrondissement de Brazzaville, ... qui l’a reçu à son arrivée. Ainsi, après avoir constaté l’engouement de certains et la réticence d’autres citoyens suite aux spéculations autour de ce scrutin majeur prévu le 21 mars prochain, le président du Cradj et Jdd a délivré un message pertinent. Face à la presse, Franck Siolo souligne « Nous constatons que nous avons beaucoup d’hommes et de femmes qui n’avaient pas encore vérifié leur situation sur les listes électorales. Beaucoup n’étaient encore inscrits. Nous avons donc voulu dynamiser ces personnes-là à vouloir venir s’inscrire parce qu’il s’agit là d’une étape importante dans le processus électoral. Une étape qui permettra à tous ceux qui se seront inscrits de bénéficier des cartes électeurs et de pouvoir exercer librement leur acte civique ». En effet, Franck Siolo est convaincu que les forces vives ont un rôle majeur à jouer dans ce processus au-delà des obédiences politiques déjà très actives sur le terrain. Par ailleurs, il affirme « j’ai senti cet appel au niveau de la jeunesse de pouvoir s’engager effectivement dans cette inscription sur les listes électorales pour voter massivement le 21 mars prochain ». Enfin, il exhorte les populations encore sceptiques à ne pas se dérober à accomplir cet acte sacré qui est l’élection du futur président de la république. « ... au-delà de tout ce qu’on peut dire, le vote contribue à l’émancipation de la personne et l’aide à participer à la vie de la nation et même au développement de la Démocratie. Donc le scepticisme n’est pas une bonne chose parce que ça conduit à un taux d’abstention élevé. On n’en a pas besoin, il faut qu’on s’exprime ! » a-t-il martelé.
Franck Siolo

Les associations apolitiques : Cercle de réflexion et d’action pour le développement de la jeunesse (Cradj) et Jeunesse dynamique pour le développement (Jdd) encouragent la population de Moungali à prendre massivement part à la campagne de révision des listes électorales en cours.

A l’occasion d’une descente effectuée ce 03 février à la maison commune de Moungali, le président de ces deux associations, Franck Siolo à la tête d’une forte délégation est venu s’enquérir du bon déroulement des opérations d’enroulement des électeurs.

Un échantillon de près d’une centaine de personnes ont été mobilisées pour la circonstance.

Le but étant d’une part, de les accompagner à la vérification de leur nom sur les listes électorales affichées. Et, les permettre de procéder à leur identification afin d’obtenir leur carte d’identité d’autres part.

Cette implication de Franck Siolo a été saluée par le maire du quatrième arrondissement de Brazzaville, Benjamin Alphonse Loukakou qui l’a reçu à son arrivée.

PRÉSIDENTIELLE 2021 : CRADJ ET JDD ADHÈRENT A LA RÉVISION DES LISTES ÉLECTORALES Les associations apolitiques : Cercle de réflexion et d’action pour le développement de la jeunesse (Cradj) et Jeunesse dynamique pour le développement (Jdd) encouragent la population de Moungali à prendre massivement part à la campagne de révision des listes électorales en cours. A l’occasion d’une descente effectuée ce 03 février à la maison commune de Moungali, le président de ces deux associations, Franck Siolo à la tête d’une forte délégation est venu s’enquérir du bon déroulement des opérations d’enroulement des électeurs. Un échantillon de près d’une centaine de personnes ont été mobilisées pour la circonstance. Le but étant d’une part, de les accompagner à la vérification de leur nom sur les listes électorales affichées. Et, les permettre de procéder à leur identification afin d’obtenir leur carte d’identité d’autres part. Cette implication de Franck Siolo a été saluée par le maire du quatrième arrondissement de Brazzaville, ... qui l’a reçu à son arrivée. Ainsi, après avoir constaté l’engouement de certains et la réticence d’autres citoyens suite aux spéculations autour de ce scrutin majeur prévu le 21 mars prochain, le président du Cradj et Jdd a délivré un message pertinent. Face à la presse, Franck Siolo souligne « Nous constatons que nous avons beaucoup d’hommes et de femmes qui n’avaient pas encore vérifié leur situation sur les listes électorales. Beaucoup n’étaient encore inscrits. Nous avons donc voulu dynamiser ces personnes-là à vouloir venir s’inscrire parce qu’il s’agit là d’une étape importante dans le processus électoral. Une étape qui permettra à tous ceux qui se seront inscrits de bénéficier des cartes électeurs et de pouvoir exercer librement leur acte civique ». En effet, Franck Siolo est convaincu que les forces vives ont un rôle majeur à jouer dans ce processus au-delà des obédiences politiques déjà très actives sur le terrain. Par ailleurs, il affirme « j’ai senti cet appel au niveau de la jeunesse de pouvoir s’engager effectivement dans cette inscription sur les listes électorales pour voter massivement le 21 mars prochain ». Enfin, il exhorte les populations encore sceptiques à ne pas se dérober à accomplir cet acte sacré qui est l’élection du futur président de la république. « ... au-delà de tout ce qu’on peut dire, le vote contribue à l’émancipation de la personne et l’aide à participer à la vie de la nation et même au développement de la Démocratie. Donc le scepticisme n’est pas une bonne chose parce que ça conduit à un taux d’abstention élevé. On n’en a pas besoin, il faut qu’on s’exprime ! » a-t-il martelé.
Franck Siolo et le maire Benjamin Alphonse Loukakou

Ainsi, après avoir constaté l’engouement de certains et la réticence d’autres citoyens suite aux spéculations autour de ce scrutin majeur prévu le 21 mars prochain, le président du Cradj et Jdd a délivré un message pertinent.

Face à la presse, Franck Siolo souligne « Nous constatons que nous avons beaucoup d’hommes et de femmes qui n’avaient pas encore vérifié leur situation sur les listes électorales. Beaucoup n’étaient encore inscrits. Nous avons donc voulu dynamiser ces personnes-là à vouloir venir s’inscrire parce qu’il s’agit là d’une étape importante dans le processus électoral. Une étape qui permettra à tous ceux qui se seront inscrits de bénéficier des cartes électeurs et de pouvoir exercer librement leur acte civique ».

En effet, Franck Siolo est convaincu que les forces vives ont un rôle majeur à jouer dans ce processus au-delà des obédiences politiques déjà très actives sur le terrain.

Par ailleurs, il affirme « j’ai senti cet appel au niveau de la jeunesse de pouvoir s’engager effectivement dans cette inscription sur les listes électorales pour voter massivement le 21 mars prochain ».

PRÉSIDENTIELLE 2021 : CRADJ ET JDD ADHÈRENT A LA RÉVISION DES LISTES ÉLECTORALES Les associations apolitiques : Cercle de réflexion et d’action pour le développement de la jeunesse (Cradj) et Jeunesse dynamique pour le développement (Jdd) encouragent la population de Moungali à prendre massivement part à la campagne de révision des listes électorales en cours. A l’occasion d’une descente effectuée ce 03 février à la maison commune de Moungali, le président de ces deux associations, Franck Siolo à la tête d’une forte délégation est venu s’enquérir du bon déroulement des opérations d’enroulement des électeurs. Un échantillon de près d’une centaine de personnes ont été mobilisées pour la circonstance. Le but étant d’une part, de les accompagner à la vérification de leur nom sur les listes électorales affichées. Et, les permettre de procéder à leur identification afin d’obtenir leur carte d’identité d’autres part. Cette implication de Franck Siolo a été saluée par le maire du quatrième arrondissement de Brazzaville, ... qui l’a reçu à son arrivée. Ainsi, après avoir constaté l’engouement de certains et la réticence d’autres citoyens suite aux spéculations autour de ce scrutin majeur prévu le 21 mars prochain, le président du Cradj et Jdd a délivré un message pertinent. Face à la presse, Franck Siolo souligne « Nous constatons que nous avons beaucoup d’hommes et de femmes qui n’avaient pas encore vérifié leur situation sur les listes électorales. Beaucoup n’étaient encore inscrits. Nous avons donc voulu dynamiser ces personnes-là à vouloir venir s’inscrire parce qu’il s’agit là d’une étape importante dans le processus électoral. Une étape qui permettra à tous ceux qui se seront inscrits de bénéficier des cartes électeurs et de pouvoir exercer librement leur acte civique ». En effet, Franck Siolo est convaincu que les forces vives ont un rôle majeur à jouer dans ce processus au-delà des obédiences politiques déjà très actives sur le terrain. Par ailleurs, il affirme « j’ai senti cet appel au niveau de la jeunesse de pouvoir s’engager effectivement dans cette inscription sur les listes électorales pour voter massivement le 21 mars prochain ». Enfin, il exhorte les populations encore sceptiques à ne pas se dérober à accomplir cet acte sacré qui est l’élection du futur président de la république. « ... au-delà de tout ce qu’on peut dire, le vote contribue à l’émancipation de la personne et l’aide à participer à la vie de la nation et même au développement de la Démocratie. Donc le scepticisme n’est pas une bonne chose parce que ça conduit à un taux d’abstention élevé. On n’en a pas besoin, il faut qu’on s’exprime ! » a-t-il martelé.
Franck Siolo

Enfin, il exhorte les populations encore sceptiques à ne pas se dérober à accomplir cet acte sacré qui est l’élection du futur président de la république.

« … au-delà de tout ce qu’on peut dire, le vote contribue à l’émancipation de la personne et l’aide à participer à la vie de la nation et même au développement de la Démocratie. Donc le scepticisme n’est pas une bonne chose parce que ça conduit à un taux d’abstention élevé. On n’en a pas besoin, il faut qu’on s’exprime ! » a-t-il martelé.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
24 − 5 =