PRESIDENTIELLE 2021 : DES PRIERES EN FAVEUR DE LA PAIX AU CONGO
D'INTENSES MOMENTS DE PRIERE EN FAVEUR DE LA PAIX AU CONGO

Un ‘‘culte pour une élection présidentielle apaisée’’ a été célébré ce 13 mars à Brazzaville, à la demande de la division des confessions religieuses et personnes vulnérables que dirige Antoinette Kebi, une feuille de route de la direction de campagne du candidat Denis Sassou N’Guesso.

L’implication des confessions religieuses pour la paix en cette période électorale est vivement sollicitée par cette direction de campagne, représentée par la chef de cette division Antoinette Kebi, secondée par Léon Juste Ibombo à cette grande célébration.

Le Centre Missionnaire Rehoboth a servi de cadre pour célébrer le premier culte, ouvert par le Bishop Serge Aimé Dzabatou Ecko, en présence des membres du Conseil des pères de l’église, du Conseil Supérieur des Églises de Réveil ”COSERCO” et du Rassemblement Chrétien ”RACH”.

De l’adoration à la louange sans omettre des cris de joie, c’est ce décor ambiant qui laissait lire de l’allégresse sur les visages des fidèles, rassemblés pour dédier le Congo entre les mains de Dieu.

Prière pour le Congo en paix
Prière pour la paix au Congo

Le Bishop Serge Aimé Dzabatou Ecko a eu des mots appropriés et conciliants pour exhorter les politiques et le peuple congolais à privilégier la prière avant toute chose au-delà des différentes obédiences. « Nous sommes ici pour prier Dieu conformément à la parole. (…) Nous sommes ici rassemblés pour un seul objectif: Elevé la voix vers Dieu à l’unissant en faveur de notre pays. » a-t-il signalé.

La suite du culte a été marqué par d’intenses moments de prière autour de trois grands sujets à savoir : les élections présidentielles, la restauration de la nation et la sauvegarde de la paix. Au total, dix hommes de Dieu dont l’évangéliste Léon Juste Ibombo se sont succédés pour conduire le peuple du Tout-Puissant dans des profonds moments d’intercession.

Au sortir du culte, Antoinette Kebi a souligné « qu’il était indispensable de démarrer la campagne par des moments de prières. Et, nous savons que lorsque le peuple est uni dans la prière, Dieu écoute cette prière-là. (…) Que tout se passe dans la paix, parce que le Congo n’a plus besoin de revivre les troubles des années 90. Nous avons beaucoup souffert des troubles ayant suivis les périodes électorales. (…) nous sommes venus implorer le Seigneur pour qu’il écoute nos prières afin qu’il conduise lui-même ces élections ».

Le président du Conseil supérieur des églises de réveil du Congo ”COSERCO”, le Pasteur Germain Loubota et l’évangéliste Léon Juste Ibombo ont relevés le fait que des moments de prière pour la nation avaient été initiés dans les différentes églises, depuis le mois de décembre 2020.

LES QUELQUES INTERVIEWS AU SORTIR DU CULTE

La délégation a ensuite quitté l’église Rehoboth et s’est rendue à la grande mosquée de Poto-poto dans la rue Haoussa où les fidèles de six mosquées se sont réunies pour la circonstance.  Accueillant la délégation, le président du conseil islamique du Congo, El Hadj Djibril Bopaka s’est dit honorer par la présence des représentants du candidat Denis Sassou N’Guesso venus solliciter les prières des musulmans pour la paix durant cette période.

Prière pour la paix au Congo
El Hadj Djibril Bopaka

A la suite de ces moments de prière, il a transmis de vive voix un vibrant message de paix à la communauté musulmane qui, chacun dans son intimité s’adressera à Allah.

El Hadj Djibril Bopaka a également souligné qu’« Il ne s’agit pas de prier pour un candidat. Il s’agit de la contribution d’un candidat qui sollicite une prière pour la paix au Congo. (…) chers frères et sœurs, la paix ne se négocie pas. Nous devons tous solliciter l’aide d’Allah. (…) Notre seul sauveur, y a que Dieu. C’est pourquoi nous nous inclinons devant Allah, qu’il nous accorde la paix pour notre pays le Congo. Que les campagnes, les élections se passent dans la paix, aujourd’hui, demain tout comme après ! »

La chef de délégation, Antoinette Kebi s’est ensuite adressée aux femmes musulmanes, les invitant à être de véritables ambassadrices de paix dans leurs milieux respectifs.

Prière pour la paix au Congo
Antoinette Kebi exhorte les femmes musulmanes

Le même message a été réitéré en la mosquée de la rue Bacongo, toujours à Poto-poto où la délégation a mis fin à ces moments de prière en faveur de la paix au Congo.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
20 ⁄ 5 =