Prière clôturant le Ramadan 2021 à Brazzaville

La communauté musulmane du Congo a célébré ce 13 avril 2021, la fin du ramadan après un mois de carême. A Brazzaville, le président du conseil supérieur islamique du Congo (CSIC), Gabriel El Hadj Djibril Bopaka a échangé ce jour avec la presse sur le déroulement du Ramadan dans la période du 12 avril au 13 mai.

Plusieurs musulmans se sont réunis à la mosquée privée située au domicile Gabriel El Hadj Djibril Bopaka pour la prière de clôture du Ramadan, sous la conduite de l’imam Mouhammed Nkoua qui a exhorté les présents autour du comportement à observer pendant la période du Ramadan.

Au sortir de cette mission spirituelle, le président du CSIC a signifié « nous nous sommes réunis pour rappeler les effets de bien fait que nous avons traversé et connu pendant le carême. C’est-à-dire le pardon, la solidarité entre nous et la paix. Ce sont là des grandes lignes qui préoccupent tous les musulmans du monde et congolais en particulier. »

Gabriel El Hadj Dibril Bopaka

Gabriel El Hadj Djibril Bopaka a ensuite remercié le gouvernement congolais pour la sécurité des musulmans durant ce Ramadan qui s’est déroulé sans le moindre incident. Aussi, les imams ont été encouragés pour leur aptitude dans la gestion des mosquées durant toute la période.

L’occasion lui a également permis de marteler que « la clôture du Ramadan ne veut pas dire qu’on clôture nos pensées de bonté, de solidarité. Mais nous devons garder ces acquis jusqu’à des jours avenir parce que le musulman est appelé à servir et à être juste envers lui-même dans la crainte de Dieu. »

Par ailleurs, le Ramadan se déroule comme à l’accoutumé en un mois. Pour cette année 2021, c’est bel et bien du 12 avril au 13 mai que cela a été observée soit un jour de plus. Sur ce, Gabriel El Hadj Djibril Bopaka révèle qu’ « il n y a pas de difficulté pour nous les musulmans. Nous avons les signes qu’il faut respecter. Normalement on attendait ces signes le 11 mai. Mais comme ses signes ne sont pas apparus, il est donc recommandé aux musulmans lorsque vous atteignez les 30 jours, que vous ne les voyez ou pas, vous devrez célébrer votre fin de carême. C’est ce qui fait qu’aujourd’hui nous sommes dans les normes et respect de notre calendrier. »

Rassemblement des Musulmans après la prière du Ramadan

De son côté, Yasin Ngolo, président des jeunes musulmans du Congo qui remercie « Allah qui leurs a facilité ce mois béni de Ramadan depuis le commencement » est revenu sur les initiatives prise pendant la période du Ramadan. Par le bien de l’association Mouvement Dynamique des Jeunes Musulmans du Congo, les nouveau convertis ont reçu fortuitement les livres qui leurs sont dédiés partout dans les mosquées de Brazzaville.

Yasin Ngolo, Président du MDJMC

A noter qu’en raison de la crise sanitaire liée au coronavirus, le Ramadan 2021 n’est pas célébré en grande pompe à Saint Denis, lieu réputé au Congo pour ce jour festif. Donc les musulmans se sont contentés des mosquées partout à Brazzaville, dans le respect strict des mesures barrières comme éditées par le gouvernement congolais.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
8 × 9 =