La dépouille mortelle de l’ancien premier ministre et leader de l’opposition de la RD Congo, Etienne Tshissekedi Wa Mulumba est arrivée à Kinshasa dans la soirée du 30 mai par l’aéroport international de N’djili, au bout de deux ans de conservation à la morgue de Bruxelles.

De milliers de Congolais venus de tous les côtés du pays, sa diaspora, de nombreux admirateurs et amis de l’étranger ont pris d’assaut Kinshasa la capitale dès les premières lueurs du soleil pour se faire une place autour et au sein de l’aéroport international de N’djili. Annoncé à 16 heures, l’avion transportant le corps du père de la Démocratie en RD Congo Etienne Tshissekedi est arrivé aux environs de 19 heures au parking 14.

La première image saisissante a été la sortie de l’avion d’une délégation des membres de sa famille biologique (enfants et petits fils). Suivi par la veuve de l’illustre disparu, le visage vide d’expression, soutenue par les épaules dans sa descente des marches pour rejoindre la grande foule composée des politiques de toute obédience, des religieux de différentes églises, les leaders de la société civile et plusieurs autres organisations.

Juste après, l’assistance a été saisie d’une grande émotion indescriptible. Une sorte de mélange d’angoisse et d’allégresse à la sortie du cercueil blanc couvert de couleurs nationales contenant le corps sans vie Etienne Tshissekedi, le sphinx de Limété. Suivant le protocole, la dépouille sous bonne escorte a été conduite devant le couple présidentiel, Antoine Félix Tshissekedi Tsilombo et Madame. L’émotion du chef de l’Etat, fils biologique et politique d’Etienne Tshissekedi était palpable lorsque, avec son épouse, les bras tendus sur le cercueil ont articulé quelques mots…

Puis, le cercueil au rythme de la fanfare des para-d’ honneur, aux pas militaires, a été placé dans le corbillard VIP fleuri et frappé à l’effigie du grand leader maximo. Ainsi, le cortège mortuaire baignant dans l’immense marée humaine, a commencé sa longue possession au travers des cris et des pleurs du public, en direction de la morgue de l’hôpital cinquantenaire en passant par le siège de l’UDPS selon le programme prévu.

Ce samedi 31 mai, se tiendra l’hommage populaire au stade des martyrs de Kinshasa où tout est fin prêt pour une cérémonie digne et grandiose à la hauteur de la personnalité d’Etienne Tshissekedi Wa Mulumba, l’homme qui a tenu tête au maréchal Mobutu  Sese seko, à Kabila père et fils, durant plus de 40 ans de lutte pour la démocratie et l’Etat de droit en République Démocratique du Congo. Au cours de la cérémonie, le peuple Congolais fier du combat mené par celui qui sera fait héros national aura droit à une prestation scénique de haute facture. Une chanson d’hommage solennel que vont exécutée ensemble Félix Wazekwa, Werrason et JB Mpiana.

Enfin, plusieurs chefs d’Etats et de gouvernements ont fait le déplacement de Kinshasa pour saluer la mémoire de ce combattant pour la liberté et les droits humains. Parmi eux, le Congolais Denis Sassou N’guesso.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
2 × 12 =