IMAGE DR WIKIPEDIA (source RFI)

Depuis la publication des premières estimations des suffrages exprimés par le peuple congolais aux premières lueurs de ce jour 10 janvier par la CENI, un climat de tumulte gagne quelques rues de Kinshasa, Kisangani et Kikwit.

Il s’agit d’un mouvement de manifestation des partisans de ‘‘Lamuka’’ qui, suivant le mot d’ordre de leur leader et candidat malheureux à cette présidentielle, Martin Fayulu. Ces derniers affirment par des slogans, chants, courses effrénées et danses, tout faire pour récupérer la victoire que leur a volée Felix Tshisekedi, par le truchement de Joseph Kabila.

En effet, pour Martin Fayulu, la personne de Felix Tshisekedi n’est que <<un faire-valoir>> pour faire durer la main mise de Kabila dans les secteurs clés de la gouvernance du pays. Actuellement semble-t-il, des éléments des forces de l’ordre sont déployés un peu partout pour tenter d’éviter des dommages collatéraux de ce mouvement qui se répand comme une traînée de poudre. Cependant, l’on parle de 4 morts (2 civiles et 2 policiers) déjà à Kikwit suite à une intercalation.

A Kinshasa, certaines zones prennent des allures de ville morte disent quelques observateurs et notre correspondant sur place confirme que demain à 11 heures, Martin Fayulu devrait s’exprimé sur la suite à donner à ce mouvement au cours d’une conférence de presse. Par ailleurs, la France et la Belgique émettent des doutes sur la validité de ces résultats. Un doute conforté par les récents propos de la Cenco. Toutefois, la liesse de foule satisfaite par la victoire tout de même de l’opposition contraste avec cette triste réalité après vote. A suivre…

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
16 − 2 =