En vue de réveiller la conscience juvénile à participer à l’évolution de la société, le président de l’Association congolaise pour l’assistance sociale (Acas), Séraphin Christ-Yoan Ibiliki Bokoumaka  a invité  le 12 août, les  jeunes à s’engager pour le développement social.

L’invite a été faite lors de la cérémonie de la célébration de la journée internationale  de la jeunesse sur le thème « jeunesse congolaise : quels droits et responsabilité dans le développement ?» à Brazzaville.

L’objectif a été de rappeler aux jeunes la connaissance de leurs droits et de leur responsabilité, explique-t-il, ajoutant que la couche juvénile occupe une place importante dans la société car elle représente près de 70% de la population congolaise.

Selon Séraphin Christ-Yoan Ibiliki Bokoumaka, les jeunes veulent contribuer au développement social car elle a  une énergie capable d’apporter une innovation au développement.

Séraphin Christ-Yoan Ibiliki Bokoumaka

Poursuivant sa communication, le président de l’association a indiqué que son organisation envisage de  témoigner son attachement aux femmes à travers une rencontre sur le thème « les violences faite à l’égard des femmes » dans les jours à venir. La rencontre avec ces dernières leur donneront l’occasion de s’exprimer sur toutes les formes de violences faites à leur égard.

Notons que la célébration de la journée internationale de la jeunesse a  été ponctuée des communications données par différents orateurs. Parmi les thèmes développés, figurent, celui de l’Anthropologue et experte en projets culturels, Florentine Okoni sur le thème « la stratégie opérationnelle de l’Unesco pour la jeunesse »

L’oratrice a souligné les missions développées en faveur des jeunes de 2014 à 2021 par l’Unesco. A cet effet, l’organisation onusienne met l’accent sur la promotion des actions des jeunes, le renforcement des capacités des jeunes responsables et bien d’autres.

Présidium: Marcelin Ndokekia, Florentine Okoni et Flavien Nzamba

De son côté, le secrétaire général adjoint de la commission nationale congolaise pour l’Unesco, Gervais Marcelin Ndokekia a centré son exposé sur les« actions de la CNCU en faveur de la jeunesse ». C’est ainsi qu’il a dégagé quelques actes menés au bénéfice des jeunes congolais à travers sept axes. Entre autres, « la contribution à la mise en œuvre de l’ODD 4, de l’éducation inclusive et de qualité pour tous en 2030. La commission nationale veille à l’exécution de l’agenda de l’ODD 4 en conseillant et en informant les ministères de l’éducation sur tous les contenus, l’approche de cet objectif et leur évolution. (…) L’organisation et de la participation des jeunes du Congo au 7e, 8et 9e forum de l’Unesco en 2011, 2013 et 2015 à la session de la conférence générale de l’Unesco à Paris en France. » a souligné Gervais Marcelin Ndokekia

Quant au conseiller à la jeunesse au ministère de la jeunesse et de l’éducation civique, Flavien Nzamba a donné sa communication sur le thème « la politique nationale en faveur de la jeunesse ». L’orateur a expliqué les différents programmes du ministère en faveur de la couche juvénile ainsi que la structure démographique de la jeunesse. Il a rappelé à cette même occasion le rôle du ministère dans le domaine de l’éducation et de la conscientisation des jeunes.

Vue des participants

Autre temps fort de la cérémonie a été celle des échanges avec la jeunesse sur les problèmes de l’insécurité qui règne dans la ville capitale avec le phénomène « bébé noir », la non-application de la couche juvénile dans les différents programmes du ministère ainsi que le message véhiculé à travers des affiches que l’on peut lire « jeune que fais-tu pour le développement de ton pays; nous ne voulons plus que tu restes derrière; N’attendons plus rien pour avancer ».

Notons que les diplômes ont été décernés aux membres d’honneur de l’association congolaise pour l’assistance sociale.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
5 + 9 =