Les 26 agences de presse membres actifs de la Fédération Atlantique des Agences de Presse Africaine (FAAPA) ont été convoquées à Brazzaville, où s’est tenue le 6e congrès de son conseil exécutif du 20 au 21 Novembre 2018 sous la présidence du Marocain Khalil Hachimi Idrissi, secondé par le Congolais Anasth Wilfrid Mbossa, directeur général de l’Agence Congolaise de l’Information.

Depuis des décennies, les progrès multiformes qu’enregistrent les pays africains dans plusieurs secteurs : économique, social et politique sont la plupart du temps marginalisés par les agences de presse internationale. Celles-ci guidées par le profit préfèrent mettre en avant la misère des populations et toutes les insuffisances en matière de démocratie que présentent les Etats africains.

Conscientes de cette triste réalité qui au fil du temps colonise la mentalité du peuple africain, la FAAPA s’engage à apporter une riposte au cours de ces assises de Brazzaville. Aux fins de redorer l’image ternie de l’Afrique par la ventilation sur le marché international de l’information objective. Aussi,  sur des nombreuses évolutions socio-économiques et les efforts de bonne gouvernance qui s’opèrent en Afrique. Un combat certes acharné, mais pas impossible pour restaurer ce que la FAAPA appelle si bien : ‘‘la souveraineté nationale des agences de presse africaine’’

Et, parmi les approches de solution optée au cours de ce 6e congrès, figurent en bonne place l’échange d’expériences et la volonté de toutes ces agences à travailler en synergie. Ce, pour garantir à la fois  l’objectivité de l’information à diffuser, la formation et le recyclage du personnel, l’obligation de s’arrimer aux Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication, sans oublier la lutte contre les fake news à travers les réseaux sociaux où ces agences de presse doivent à présent réaffirmer leur notoriété perdue.

Une manière propre pour la FAAPA de renouer un réel partenariat avec les gouvernements africains et regagner la confiance des citoyens selon le thème même de ces assises: ‘‘Des agences de presse et le Développement multisectoriel des Etats’’.

Shiblon Bassouamina

 

 

 

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
18 ⁄ 9 =