La ministre du tourisme, Arlette Soudan-Nonault a convié le secrétaire général de l’Organisation Mondiale du Tourisme, Zurad Pololi Kasnvili à la cérémonie de pose de la première pierre devant la citadelle du site touristique les cataractes du Djoué ce 15 Février au cours d’une visite guidée.

Arrivé au terme de son séjour à Brazzaville à la faveur de la tenue de la première édition de la caravane de la charte africaine du tourisme durable et responsable, Zurad Pololi Kasnvili a été l’hôte de marque de la ministre du tourisme, Arlette Soudan-Nonault. Avec lui, la ministre a procédé à la visite de plusieurs sites touristiques qui font la fierté de la ville capitale ‘‘Brazza la verte’’.

Cette visite guidée qui s’est déroulée de l’après-midi jusqu’au soir à bord des bus affrétés a eu pour point de départ le palais des congrès, en passant par la patte d’oie pour le pont du Djoué où la forte délégation des participants à cette caravane du tourisme africain a visité le grand site ‘‘les cataractes du Djoué’’ en cours de réhabilitation.

Accueillis par le maire de Madibou Alain Milandou, Arlette Soudan-Nounault et Zurad Pololi Kasnvili ont procédé à la pose de la première pierre marquant le début de ce vaste chantier qui s’étend sur plus de 50 mille Km2 dont l’enseigne a été dévoilé devant l’assistance. S’en est suivi, la visite guidée des lieux.

La réhabilitation de ce site touristique qui bénéficie de l’expertise marocaine présente dores et déjà un espace où il fera beau vivre. Situé entre l’île de la tentation et l’île du diable, plusieurs modules y sortiront bientôt de terre pour accueillir les visiteurs. Déjà, sa belle plage au sable fin qui donne une vue imprenable sur Kinshasa séduit les baigneurs.

La beauté du paysage verdoyant qui couvre ce ‘‘nid d’oiseau’’ sera rehaussée par les allées de pierres et de fleurs qui borderont l’hôtel, le restaurant, la terrasse et des paillotes, avec une qualité d’air naturel. Le tout dans le strict respect de l’environnement. Le restaurant et la plage seront ouverts au grand public à partir du mois de Juillet, ont dit les ingénieurs.

Le point de chute de cette visite a été la célèbre école de peinture de Potopoto. Mais avant, la caravane est passée par la corniche du fleuve Congo, la galerie du musée du bassin du Congo et l’église Sainte Anne.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
2 + 14 =