Image DR

La décision émane du président de la République, Denis Sassou N’guesso, sur proposition du premier ministre, chef du gouvernement, Clément Mouamba, mettant fin aux fonctions du patron de l’aviation civile congolaise, ce 16 mars 2020.

En effet, pour des raisons évidentes, mais non divulguées à ce jour, le président de la République a finalement  signé le décret n°2020-57 du 16 mars 2020, abrogeant les fonctions de Fidèle Dimou. Jusque-là, ministre des transports, de l’aviation civile et de la marine marchande.

Aussitôt, les commandes de son ministère passent sous la main de Ingrid Olga Ghislaine Ebouka-Babackas. Déjà, ministre du plan et de la statistique, de l’intégration régionale, le gouvernement  lui renouvelle sa confiance pour en assurer l’intérim.

De certains observateurs, Fidèle Dimou paie là, les frais d’une négligence aberrante dans sa manière de collaborer avec les services de santé. Notamment,  dans la gestion des mesures des préventions contre le Covid19 (Coronavirus) au niveau de l’aéroport international, Maya-maya de Brazzaville.

Cette affirmation notons-le, comporte toutes des caractéristiques d’une rumeur qui suit son bonhomme de chemin à travers les rues de Brazzaville et les réseaux sociaux depuis son annonce.

Par ailleurs, le conseil des ministres convoqué ce mardi 17 mars est renvoyé à une date ultérieure.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
6 × 23 =