Il a été créé une plateforme des associations et regroupement des professionnels de l’information et de la communication dénommée, l’Union des Professionnels de la Presse du Congo (UPPC), ce 2 Septembre à Brazzaville.

C’est à l’issue de l’Assemblée générale constitutive tenue du 31 Août au 2 Septembre à Brazzaville, par les initiateurs de ce projets et plus de 40 associations et groupements adhérents que cette plateforme a vu le jour.

En effet, les travaux de cette Assemblée constitutive ont abouti sur l’adoption avec amendements des statuts et règlement intérieur de l’UPPC dont la mission est de contribuer à l’assainissement de l’environnement médiatique du Congo afin de créer les conditions de l’exercice libre de la profession l’amélioration de la qualité de l’information.

Vue des participants

Aussi, l’adhésion des membres à l’esprit et aux aspirations de la plateforme a été  affirmée par la ratification de chacun d’entre eux d’un mémorandum élaboré à cet effet. Celui-ci stipule entre autres ce qui suit: ‘‘ Consolider l’esprit de corps, l’entraide et la solidarité pour la défense de l’exercice de la profession ; mobiliser les ressources matérielles pour renforcer les capacités  des agents de l’information et de la communication ; Mettre en place un système d’alerte et d’échange d’informations en cas d’atteinte à la liberté de la presse Assurer l’autorégulation du travail des médias.

Puis, les membres ont à l’unanimité procédé à la validation de la liste des dirigeants devants conduire aux destinées de l’UPPC (sous proposition du présidium des travaux). Il s’agit d’une dizaine de membres choisis selon leurs expériences et leur disponibilité avérées. Tous, chapeautés par un président qui va superviser les actions de la plateforme tandis que le Secrétaire Général, Joachim Mbandza va en assurer la coordination.

Les membres du Bureau Exécutif national

Enfin, «…Créer une association est la chose la plus facile à faire, tandis que la faire fonctionner est le plus difficile » a dit dans son mot de circonstance le président élu, Jean Charles Magnongui. Ce dernier a exhorté les membres à participer aux différentes activités et cotisations de la plateforme pour sa durée dans l’espace et le temps. En substance, les participants ont apprécié  dans leurs mentions l’action du président de la République et son gouvernement en faveur de la paix, et le soutien des institutions, à commencer par le président du Conseil supérieur de la liberté de communication, Philippe Mvouo.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
29 + 5 =